Le forum des MVs, des JDRs et des Mégalos !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Bataille du Fléau

Aller en bas 
AuteurMessage
JacquottePorteplume

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 26/01/2018

MessageSujet: Bataille du Fléau   Mer 1 Aoû - 13:57

Mestre Gilbar, Les Météores, an 330

Je n’ai jamais réellement su discerner les intentions profondes de Gulian Dayne. J’étais déjà au service de son père lorsqu’il a été décidé de l’envoyer à la Citadelle, je peux par conséquent témoigner de l’enfant à l’esprit fourbe qu’il était avant d’être rallié à l’ordre des Mestres. Les drames qui ont déchiré la famille Dayne m’ont fait spectateur de bien des supplices durant la guerre civile dornienne. Après que les frères et soeurs de Gulian se soient entretués, vint le jour où celui-ci accéda à la tête de la maison Dayne. Je ne redoutais alors qu’une chose : le retour du proscrit. Je n’aurais jamais imaginé que l’enfant distrait et colérique qui fuyait mes leçons s’était mué en un vaillant jeune homme non dénué d’esprit.

Gulian a su rendre aux Météores la paix et le calme des journées d’avant-guerre. Très vite, des enfants ont recommencé à courir dans le château, à mon plus grand plaisir. Au nombre de 4, les nouveaux Dayne semblaient forgés pour se confondre en s'enchevêtrant, c’est pourquoi leur père les a toujours élevés ensemble, pour parfaire leur harmonie. Charisme, finesse, force et fourberie. Les enfants Dayne étaient prêts à reprendre le flambeau.

Pourtant, et tandis que chacun semblait occupé à d’autres heurts, la mort subite de notre regretté suzerain Martell a précipité l’installation d’une régence bien peu souhaitée. En effet, le jeune Quentyn n’avait eu qu’un seul enfant, seul héritier du château de sable, encore engoncé dans les langes de la prime enfance. Jusqu’alors en retrait, Ellia Allyrion, mariée très jeune à Quentyn Martell, révéla son vrai visage. D’une poigne de fer, elle saisit au cou les Lords de Dorne. D’un sourire affable, elle les agenouilla devant sa nouvelle puissance.

Gulian Dayne tenta alors des manoeuvres d’une part en direction du nouveau pouvoir Martell en place, d’autre part en direction des Doriens Rocheux, inquiétés par cette nouvelle régence. De la part d’Ellia, il ne reçut que des courbettes de façade et un soutien en demi-teinte dans ses projets militaires et diplomatiques. Des Rocheux, il reçut l’aide nécessaire et le soutien inconditionnel qui seul unit des frères. Sans conteste, les graves blessures que la guerre civile avait ouvertes dans les Montages avaient été pansées. Pourtant, d’autres s’étaient rouvertes, Ellia Martell jetant sur elles un acide brûlant. Très vite, les Seigneurs des Montagnes comprirent que les Dorniens sableux, loin d’être sortis défaits de la guerre civile, avaient su placer aux côtés du bien-aimé suzerain celle qui les vengerait de l’affront de leur échec et de leur trahison matée. La peur, pernicieuse, grandit en eux, influencée encore par les réponses fades de la régence dans toutes leurs sollicitations.

C’est dans cet élan de panique que Teora Ferboys apparut un jour à la porte des Météores. Gulian l’accueillit, l’air solennel. Tous deux s’enfermèrent des jours durant, sollicitant parfois ma science ou l’avis de leurs conseillers et amis. Je n’avais jamais vu à Gulian un air si préoccupé. “Vois-tu, m’avait-il confié, j’ai toujours oeuvré pour le bien de Dorne et pour sa prospérité. Ce que je m’apprête à faire risque de déstabiliser son union pour des décennies. Pourtant, ce qui m’attriste le plus, c’est que la plupart des autres Lords n’accepteront jamais de voir les choses comme je les vois.” Il s’était levé et avait ajouté, comme à l’accoutumée d’une manière un peu rustre, “Je veux que tu me suives durant tous les évènements qui surviendront à Dorne et que tu lègues à la postérité ma vision du conflit. T’en sens-tu capable ?” C’est ainsi que je débutai ces lignes.

Quelques heures plus tard, Teora Ferboys quitta les Météores. Avant de se séparer, tous deux se promirent une chose : bientôt, la régence ne serait plus.

Il n’était pas passé une semaine sans que les corbeaux n’affluent au château : des rumeurs se propageaient quant aux nouvelles décisions d’Ellia Martell. Pressée par Lord Laswell Hightower de rembourser les colossales dettes Martell accumulées durant la guerre, Ellia levait un impôt exceptionnel particulièrement élevé. La décision n’était pas encore prise que déjà, tout Dorne s’enflammait de cet impôt, d’autant plus qu’une part importante de la trésorerie Martell avait servi à acheter une troupe d’éléphants à un Volantien sans scrupules, éléphants qui coûtaient une fortune d’entretien et de nourriture. Dorne grondait. Plus particulièrement, les seigneurs rocheux criaient au scandale. Alors même que l’attitude mitigée du Bief leur faisait craindre une avancée prochaine, la régence Martell refusait de financer l’entretien des forts des Montagnes, condition de la force stratégique réputée imprenable des Marches Rouges. De part et d’autre, le sentiment de trahison grandissait.

Vint le jour où Ellia Martell fut retrouvée morte. Aucune trace de sang, pas de signes de lutte, aucun assassin. Elle semblait avoir tout simplement trouvé un sommeil éternel. Éternel et libérateur pour un grand nombre de Rocheux.

Les seigneurs Dayne et Ferboys n’en attendaient pas tant et prirent immédiatement la tête des opérations d’installation d’une nouvelle régence. Fiers de porter l’étendard de Morgan Martell après sa mort, ils revendiquèrent l’accès à Lancehélion et la gouvernance de Dorne, en tant que seuls Lords légitimes à la mener à bien. Ainsi, les deux bras armés de Dorne se mirent en marche vers un futur plus serein. Pourtant, cette prise en main ne fut pas au goût de tout le monde. Mandric et Edric Allyrion, que l’histoire retiendra comme les traîtres à la nouvelle régence, se dressèrent en travers de leur chemin, voyant en cette revendication un aveu d’assassinat. Levant les troupes Allyrion ainsi qu’une part non-négligeable des forces présentes à Lancehélion, ils se mobilisèrent pour défendre l’honneur d’Ellia Martell. Aux côtés des deux frères, les Jordayne en rats affamés, toujours prêts à grappiller quelques miettes du gâteau, mais aussi les Voi et de nombreux petits seigneurs dorniens sableux mineurs. A leur tête, Madric, combattant à l’oeil fin et Edric, stratège réputé.

Mais rien ne pouvait arrêter les seigneurs des Marches, guidés par leur besoin de vengeance. Cette Allyrion, quelle qu’elle soit, avait usurpé la place à Lancehélion pendant bien trop longtemps, se faisant le porte-étendard du parti d’Elia Martell et de son père Daemon Allyrion. Celui-ci était allé jusqu’à nommer sa fille en l’honneur de la traîtresse qui avait osé se lever contre Morgan. Face à cette menace, les Rocheux marchèrent ensemble. Dayne de Haut-Ermitage, Qorgyl, Forrest, Poulet, Noirmont, Wyl. A leur tête, le jeune chevalier Lewys Wil, sa soeur Sylvia, guerrière aguerrie réputée dans tout Dorne et leur vieil oncle Quentyn Sand. Ces trois-là ne manqueraient pas de causer du trouble aux seigneurs Dayne et Ferboys, et ce dès la première heure. Heureusement, Gulian et Teora, en plus d’être épaulés par leur famille, pouvaient compter sur Edmund Dayne, lord de Haut-Ermitage et grand commandant et Mako Roncier, qui bien qu’étant un peu vieux et lent, était un vétéran de nombreuses guerres et avait le regard fin et avisé.

Leur avis à tous étant finement étudié par les responsables du convoi, il fut décidé à l’unanimité et devant l’échec évident qu’aurait apporté toute autre option, d’engager le combat frontal sur le plateau du Fléau où les troupes renégates Allyrion et Jordayne attendaient. Ce plateau n’était pas sans évoquer à Gulian un endroit certes idéal pour le ravitaillement, mais aussi un terrain adapté pour faire combattre des éléphants. De plus, ses conseillers lui soufflèrent que les accès larges permettaient un passage facilité des troupes qui voudraient les prendre à revers. Sûr de lui, Gulian prit les devants de ses hommes et engagea d’un pied ferme la marche vers le Fléau.

En organisant le ravitaillement, les lords décidèrent de se procurer des porcs bien engraissés et de les garder pour le champ de bataille. D’autre part, Teora et Gulian comptaient pour l'une sur son charisme naturel et pour l'autre sur sa réputation de combattant et de tacticien pour se faire respecter et écouter par leur armée. A la faveur de la nuit, le bâtard Quentyn Sand et sa nièce Sylvia Wyl avaient déserté le camp des Rocheux pour rejoindre les salés, emportant avec eux 200 mercenaires et de précieux renseignements sur les troupes alliées. Lewys Wil resté sur place soupçonnait une guerre intestine de succession dans la famille Wyl et réitéra son serment et son soutien aux Rocheux. En effet, il était fort probable que l’objectif des traîtres soit de renverser Mors Wyl alors à la tête de la maison. Celui-ci envoya donc sur-le-champ ses troupes en soutien aux Rocheux.

Tandis que la maison Wyl se déchirait, les informateurs Dayne et Ferboys rapportaient la convergence des troupes Uller vers le Fléau, à une vitesse qui, quoiqu’un peu lente, restait raisonnable. Ces troupes n’arboraient aucune bannière et n’annonçait pas le camp auquel elles se ralliaient. Il fut décidé de prendre une des entrées du plateau pour affronter l’adversaire en bataille rangée, tout en se tenant informé de l’avancée des Uller et de leurs mouvements politiques.

Une fois sûrs du placement des troupes sableuses, les Rocheux décidèrent de leur tactique. Les 8 éléphants étaient les plus susceptibles de leur causer du tort, aussi décidèrent-ils d’y concentrer leurs archers d’élite et de lancer juste avant la charge les porcs auxquels on avait mis le feu. Les cris, en plus de l’arrivée foudroyante de véritables boules de feu créèrent une cacophonie remarquable chez les insurgés. Les éléphant tout particulièrement perdirent immédiatement leur calme et se ruèrent en tout sens, favorisant la charge massive des troupes rocheuses. L’ost Allyrion n’était finalement composé que de quelques lanciers sans réelle combativité, quelques fines lames manquant de pratique, des hordes de piquiers conscrits arrachés à leurs fermes et à leurs champs. Seule, la cavalerie en retrait semblait constituer un opposant digne de ce nom.

Malvina Dayne et sa pratique époustouflante de l’arc prirent les devants de la charge accompagnée des hordes d’archers d’élite rocheux, secondés de près par les sergents piquiers de part et d’autre des épéistes, assurant la force des flancs et le succès de la stratégie entière. Légèrement en retrait, les chevaliers n’attendaient qu’un ordre pour charger l’infanterie rebelle. Harmen Dayne et Mako Ferboys mirent à contribution leur force de meneurs pour diriger les piquiers, tandis que Mako Roncier, Lewys Wyl et Teora Ferboys guidaient fantassins, épéistes et spadassins. Gulian et Edmund Dayne fermaient les flancs en commandant la cavalerie lourdement armée.

La bataille commença par une première salve d’archers, qui se séparèrent ensuite en deux groupes pour tirer depuis les flancs derrière les piquiers. L’infanterie, précédée par un groupe de patrouilleurs, chargea en décimant le groupe central de l’ost Allyrion. Les piquiers aux flancs, efficaces, perforaient l’ennemi à chaque coup. Les Allyrions tombaient comme des fétus de paille n’offrant aucune résistance. La bataille ne semblait laisser aucune chance aux traitres.

Pourtant, en retrait depuis le début, la cavalerie Allyrion vint à charger, mettant à mal les troupes déjà fatiguées des rocheux.Mais rien ne pouvait venir à bout de leur hargne et malgré les pertes subies, ils triomphèrent finalement avec une relative facilité de cette cavalerie, malgré sa résistance acharnée et hors du commun.

Défaits, les combattants qui pouvaient encore se mouvoir se dispersèrent avant d’être faits prisonniers. Quantyn Sand était mourant, Edric avait réussi à fuir mais Mandric s’était fait capturer. Les troupes Uller, arrivant sur ces entrefaits, découvrirent les restes de l'insurrection et se rallièrent à la cause des rocheux. Lancehélion s’était rendue, cependant une bien mauvaise nouvelle attendait les vainqueurs de la bataille du Fléau. Le jeune Doran, seul héritier légitime de Morgan et seul suzerain de Dorne était retenu captif à la Grâcedieu par le terrible frère Allyrion encore en fuite : Edric. La réaction des rocheux ne se fit pas attendre. Les 2 tiers de leurs troupes marchèrent vers Lancehélion pour instaurer la nouvelle régence au plus vite, le dernier tiers se dirigeant vers la Grâcedieu afin de porter secours à leur suzerain et de négocier avec le traître. Celui-ci demandait une immunité totale des Allyrion en plus de la reconnaissance de leurs droits sur leurs terres, en échange de leur départ immédiat de Dorne, de la libération du jeune Martell et du droit de visite régulier de l’enfant chez ses oncles. Les nouveaux régents se portaient garants de la sécurité et de l’intégrité du futur suzerain, étant considérés comme responsables de son meurtre si celui-ci venait à mourir des mains d’un tueur.

Dès lors, et suite à l’accès à ces demandes, le jeune Doran Martell fut rapporté au Jardin Aquatique, entouré constamment par 20 gardes d’élite. Toute sa nourriture à compter de ce jour était goûtée, il ne pouvait sortir de l’enceinte du Jardin sans être accompagné des troupes rocheuses. Ces mesures, entre autres encore et des plus réfléchies, étaient ainsi mises en place jusqu’à son accession au pouvoir. En attendant celle-ci, le fonctionnement politique de Dorne fut remanié afin de faire participer tous les lords puissants à la régence. Bien que seuls possesseurs de Lancehélion, les Dayne et Ferboys convoquaient régulièrement des états généraux rassemblant les Qorgyle, Poulet, Uller, Noirmont, Vaith, Gargalen, Santagar, Toland, Le Voi, Forrest et les Dalt.

Un nouvel âge s’ouvrait pour Dorne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Bataille du Fléau
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Artillerie durant la bataille des Ardennes (1944)
» 1793 La bataille de Cholet
» Bataille de Brest - Dispariton de Karl Von Schwepenburg
» Bataille W40K - La profanation d’Héraclès
» Bataille au large de Brest

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Megalovania :: Le Trône de fer V2 :: Dorne-
Sauter vers: