Le forum des MVs, des JDRs et des Mégalos !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 La Treille

Aller en bas 
AuteurMessage
Anarchnid

Anarchnid

Messages : 226
Date d'inscription : 13/11/2016

La Treille Empty
MessageSujet: La Treille   La Treille Icon_minitimeLun 6 Nov - 21:45

La Treille Tumblr_lsit86avt41qzkrfxo6_250

Les familles Tyrell et Redwyne ont le plaisir de vous annoncer le mariage de Lyonel Tyrell et Desmera Redwyne.

Le mariage de Lyonel et de Desmera se déroulera à La Treille au début du mois et donnera lieu à un petit tournoi. Les invitations seront envoyés sous peu.

Ripe for Victory
Growning Strong
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naji2807



Messages : 7
Date d'inscription : 01/09/2017

La Treille Empty
MessageSujet: Re: La Treille   La Treille Icon_minitimeVen 1 Juin - 15:35

Tour 14 : Réflexion de Lord Redwyne

Le soleil se lève une nouvelle fois sur la Treille, une journée d’été agréable commence. Le climat est assez doux sur l’île, et la vie y est agréable.
Le Lord observe par la fenêtre son fils Steffon batifoler avec la fille d’un noble. Si son fils cadet passait ne serait-ce que moitié moins de temps à s’entraîner à l’épée que le temps qu’il passe avec les jeunes filles de l’île, il serait un bretteur talentueux, peut être même plus talentueux que son frère aîné. Mais si Steffon a bien hérité une chose de ses parents, c’est de l’esprit têtu de sa mère, et depuis que celle-ci est partie à la capitale avec leur fils aîné, Paxter a de plus en plus de mal à convaincre Steffon d’assister à ses entraînements. Le jeune homme n’est plus un enfant depuis bien longtemps et il est plus dur de le forcer à la tâche, surtout qu’il est bien conscient de ne pas être l’héritier de son père, et utilise cet argument pour justifier son oisiveté. Pourtant, même si Steffon n’est pas son premier fils, Paxter lui rappelle sans cesse qu’un malheur pourrait arriver à son frère, et qu’alors les responsabilités qui reposent pour le moment sur les épaules de l’aîné seraient bien vide reportées sur Steffon. Et quand il y réfléchit, le Lord se demande si ce serait une si terrible nouvelle. Pas la mort de son premier fils bien sûr, mais que Steffon soit l’héritier de la Treille. Car sous sans sa paresse, Steffon pourrait devenir un Lord responsable et peut être meilleur que son frère aîné. En effet, si Gilbert est un bon chevalier, il n’est pas encore à l’aise avec les responsabilités d’un Lord, et il arrive que Paxter se demande si il sera un jour en mesure de bien gérer l’île. A l’inverse, Steffon est un garçon intelligent, son père en est certain, et seule son oisiveté vient gâcher les talents qu’il pourrait mettre en œuvre, notamment en gestion et en économie.
Son fils disparaît derrière un bosquet, toujours en compagnie de la jolie demoiselle, et Paxter chasse de son esprit ses réflexions. Il n’est pas encore tant de penser de façon concrète à sa succession, et même si il lui arrivait malheur, le Lord a pleinement confiance en sa femme pour savoir que faire à ce moment là. Denise est partie depuis maintenant 6 mois, et son absence attriste le Lord, même si il sait qu’elle n’est pas seule et que son fils aîné veille sur elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naji2807



Messages : 7
Date d'inscription : 01/09/2017

La Treille Empty
MessageSujet: Re: La Treille   La Treille Icon_minitimeDim 7 Avr - 22:37

Tour 18 : Discussion entre un père et son fils

Steffon est assis dans sa chambre, il ne fait rien de particulier, les yeux perdus dans le vague, tourné vers la fenêtre. Son père entre après avoir frappé un léger coup sur la porte entre-ouverte, interrompant les réflexions du jeune homme et lui faisant tourner la tête.
- Bonjour.
Paxter adresse un signe de tête à son fils, il a l’air préoccupé, mais le jeune homme se doute que c’est l’organisation du mariage de son frère qui occupe toutes les pensées du Lord. L’île toute entière n’a l’air de tourner qu’autour de ces festivités futures depuis quelques jours, ce qui indiffère assez le jeune homme, mais par politesse, il demande tout de même :
- Je peux vous être utile ?
Le Lord sort de ses pensées, on dirait qu’il a presque oublié où il était, et un instant il regarde son fils avec les sourcils froncés, comme si il cherchait les raisons de sa venue dans cette chambre, puis il reprend contenance et secoue la tête en réponse à la question de Steffon avant de prendre à son tour la parole :
- Non, je n’ai besoin de rien. Je suis venu discuter avec toi du mariage.
C’est au tour du jeune homme de froncer légèrement les sourcils. Il ne voit pas vraiment en quoi il a quelque chose à voir avec la cérémonie, mais son père poursuit sans que le fils n’ait rien à ajouter.
- La date est fixée depuis quelques temps, comme tu le sais, et nous avons prévus d’organiser un tournoi, lors duquel se dérouleront trois épreuves. Je veux que tu participes à l’une d’elles.
Steffon reste muet pendant plusieurs minutes regardant son père en se demandant à moitié si celui-ci se moque de lui. Le Lord a pourtant parfaitement conscience du peu d’intérêt que son fils porte à ce genre d’activité, et, par la même, de son manque d’expérience et d’aptitude pour tout ce qui se rapporte, de près ou de loin, au combat.
- Ne me regarde pas avec ces yeux là Steffon, je ne t’envoie pas à la mort, soupire le père.
- Mais c’est tout comme. Vous m’envoyez me ridiculiser devant la moitié du Royaume et le Roi en prime.
Paxter lève les yeux au ciel et marmonne :
- Il n’est pas dit que la moitié du Royaume sera présente, tu exagères sans doute.
- Cela ne change pas grand-chose.
Steffon n’en revient toujours pas, et son air outré a le don d’excéder Paxter qui reprends un ton plus dur :
- Ton comportement est ridicule. De nombreux jeunes hommes de ton âge serait très fier de participer à ce genre d’événement, ils comprendraient que c’est un bon moyen de se présenter aux autres Lords, de faire preuve de bravoure et de montrer que tu es devenu un homme. Regarde ton frère, tu crois que c’est en restant dans sa chambre à regarder par la fenêtre qu’il va aujourd’hui épouser la princesse ?
Steffon se retient de lever les yeux au ciel à son tour, ne souhaitant pas énerver davantage son père, mais il n’en pense pas moins. A ses yeux, Gilbert est un idiot, il l’a toujours été, et ce ne sont pas ces maigres participations à des tournois qui lui ont permis d’avoir une telle fiancée, qu’il ne mérite pas selon son Steffon, mais bien grâce à sa mère, qui est très certainement la personne la plus intelligente de sa famille si l’on en croit le fils cadet.
Evidemment, le jeune homme n’est pas stupide, au contraire de son aîné, et quand il ouvre la bouche, il choisit ses mots avec soin, sans laisser à son père l’occasion de deviner sa pensée.
- Mon frère a en effet bien de la chance et je suis très heureux pour lui. Mais je n’ai pas l’intention de me ridiculiser en participant à la joute ou en me battant avec une épée que je ne saurai pas manier.
- Tu ne serais pas ridicule si tu t’entraînais un peu plus et si tu suivais tes leçons. Mais soit, pas de joute pour toi, tu participeras au tir à l’arc. Au moins là, tu ne seras pas en danger, et tu n’as presque aucune chance de mourir.
Steffon fait pourtant toujours la tête, mais il comprend rapidement, au regard que lui lance son père, que ce dernier n’est pas près de changer d’avis. Alors le jeune homme se contente de répondre :
- Très bien, mais vous ne viendrez pas me reprocher de vous faire honte quand je finirai dernier de l’épreuve.
Le Lord secoue la tête et, avant de sortir, réponds :
- Je n’ai jamais honte de mes enfants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naji2807



Messages : 7
Date d'inscription : 01/09/2017

La Treille Empty
MessageSujet: Re: La Treille   La Treille Icon_minitimeDim 7 Avr - 22:38

Tour 27 : Balade en amoureux

Giblert est toujours un peu nerveux quand il se retrouve seul avec sa femme, même après tout ce temps. Il faut dire qu’il se considère toujours assez chanceux de ce mariage, et qu’Adèle étant une très jolie jeune femme, il a toujours un peu peur qu’elle ne soit pas heureuse avec lui. De fait, il est toujours au petit soin avec elle, peut être trop dévoué, à en croire sa mère, mais avec elle, il ne sait plus quoi penser de toute façon. En effet, elle passe son temps à lui dire qu’un mari doit prendre soin de son épouse, mais elle est aussi souvent derrière lui, à trouver qu’il en fait trop. Gilbert, qui n’a jamais été très adroit, se retrouve donc à marcher sur un fil délicat, ne sachant pas trop où se situer pour bien faire les choses.
Mais aujourd’hui, c’est lui qui a décidé d’emmener sa femme en promenade, et sa mère n’est de toute façon pas là pour lui dire comment se comporter, ce qui n’est peut-être pas plus mal. Il veut que la princesse se change les idées, et maintenant que sa santé n’est plus du tout en danger, bien qu’elle ne l’ait jamais réellement été, il a pensé qu’une promenade autour du domaine de son père lui ferait du bien. Il sait combien cela a pu être dur pour elle de perdre leur enfant, car lui-même en a été très affecté. Il avait été si heureux en apprenant qu’il allait bientôt être père, que le contre coup a été difficile à assumer. Heureusement, ses parents ont soutenu les deux jeunes mariés, et leurs ont assuré que ce malheureux événement n’était pas la preuve de l’incapacité de Gilbert ou d’Adèle à assurer une descendance, et ce malgré les craintes du futur Lord. Gilbert a donc essayé de mettre de côté ses craintes, et ne les a pas partagées à sa femme, car il ne voulait pas la culpabiliser. Il ne pense pas réellement que cela puisse être de sa faute, mais il se questionne sur lui-même.
Questions qu’il met de côté pour aujourd’hui, et il préfère sourire à la belle jeune femme qui marche doucement à ces côtés. Elle lui rend son sourire et Gilbert se sent un peu mieux, un peu moins stressé, et il marche avec un air un peu plus confiant. Le jeune couple parle peu, car le jeune homme n’a jamais été très doué pour faire la conversation, pas comme Steffon, son jeune frère, dont il n’a jamais été très proche, mais qui lui sait comment parler aux femmes. Gilbert est un jeune homme davantage tourné vers l’action, et au lieu de mots, il essaie de montrer à sa femme qu’il l’aime par de petites attentions. Car en effet, même si ce mariage a été en quelques sortes arrangé par sa mère, Gilbert aime sa femme, et apprécie les moments passés en sa compagnie.
Alors qu’ils longent de petits étalages de marchands de passage, Gilbert remarque le regard d’Adèle qui se pose sur l’étalage d’un marchand d’étoles. Le jeune homme s’arrête alors, et souris à la princesse en l’invitant à s’approcher, et à en choisir une si elle le désire, ce qu’elle fait sans se prier, jetant son dévolu sur une étole de couleur clair, qui lui va bien au teint.
- Comment la trouvez-vous ? demande la princesse en plaçant le tissu sur elle et en se tournant vers Gilbert.
Celui-ci sourit aussitôt, et bien que n’y connaissant rien dans le domaine des vêtements et de ce qui va ou non à une femme, il répond avec sincérité :
- Elle est très belle, et elle l’est encore plus sur vous.
Adèle sourit à ce compliment, et le jeune homme donne quelques pièces au marchand en échange de l’étole qu’Adèle garde avec elle. Il est heureux de la voir sourire, car il l’a vu très abattue pendant quelques jours après sa grossesse et que la peine qu’il en a ressenti n’est pas encore totalement passée. Il fera néanmoins tout ce qui est en son pouvoir pour que sa femme se sente mieux, et qu’elle se remette de cet incident. Il a bon espoir qu’ils attendent très prochainement un nouvel enfant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




La Treille Empty
MessageSujet: Re: La Treille   La Treille Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
La Treille
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Megalovania :: Le Trône de fer V2 :: Bief-
Sauter vers: