Le forum des MVs, des JDRs et des Mégalos !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Maison Baratheon - Tout en douceur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maxouprovence

avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 04/02/2017

MessageSujet: Maison Baratheon - Tout en douceur   Lun 9 Oct - 23:36

Accalmie, An 326 après la Conquête.

Aujourd'hui, papa est mort. J'en suis sûr, il s'est étouffé juste devant moi. Mestre Grandpas pense que c'est de l'étrangleur, peut-être un cadeau des Wyl. Mais le docteur Barray penche plutôt pour un os de poulet avalé par inadvertance. Une mort à l'image de mon père. Dix-huit ans passés à jouer le petit chien, à lui obéir en tout point, à jouer les tours qu'il voulait jouer, à lui rapporter ce qu'il souhaitait, et il meurt comme ça. Et juste avant de mourir, il a quand même eu le temps de me dire que je n'étais pas assez fort, sous les yeux de ma nouvelle épouse, Ariane Hightower. Bien entendu, il ne pouvait pas partir avant une dernière pique inutile. J'aurais pu lui clouer le bec plus d'une fois, mais disons qu'il n'apprécie guère que l'on se moque de lui après ce qui est arrivé à l'Orage après le couronnement des Targaryen du Conflans.
Et effectivement, je ne suis pas un combattant. J'ai des larbins pour ça.


Ça c'est moi. Corwen Baratheon, nouveau lord suzerain de l'Orage. Je suis juste assez drôle pour être capable de me tirer du pétrin dans lequel mon père veut bien me jeter. Je me décrirais comme du genre à être suffisamment intelligent pour savoir que l'honneur, la loyauté et le devoir sont des principes abstraits, soumis à la contingence, et pas de grands principes officiels. Ma famille, mes amis, mes alliés, mes ennemis... ces gens n'ont aucune valeur. Ils ne servent à rien. Sauf à me permettre de gagner en puissance une fois utilisés.



Dans la masse des idiots, il y en a un qui me sert bien, c'est lui. Lyonel Morrigen, l'homme qui m'a ouvert les yeux. On dit qu'il ne s'est pas rasé depuis que sa barbe a commencée à pousser, ce qui fait qu'à tout juste vingt-deux ans, il apparaît déjà comme bien plus vieux que moi. Il m'a tout appris, même l'humour. Il n'y a que deux choses qu'il n'a pas su m'apprendre : les mathématiques et le maniement des armes. Autant je ne lui reproche pas ses compétences déplorables en algèbre, autant il aurait pu se rendre un peu plus utile et bien m'apprendre à utiliser une épée. Mais bon, c'est peut-être aussi un peu de mauvaise volonté de ma part. Juste un peu. Pour le reste, c'est un combattant émérite, un homme qui ne se soucie aucunement de l'honneur, et il m'est loyal jusqu'au bout. Un serviteur d'exception, que j'ose même appeler "ami" quelques fois. J'ai l'impression que ça le motive.



Mon épouse, Ariane Hightower. Plutôt belle. Elle m'a immédiatement fait des avances alors même que nous n'étions pas encore officiellement mariés. Assez entreprenante. Mais aussi assez idiote. Enfin, elle me rapproche de Villevieille, des pédants du Bief, et de tout ce qui peut me permettre de régler mes dettes en général ; je doute qu'ils auraient été en mesure de se trouver une utilité autrement. Mais bon, pour le reste elle semble assez heureuse à l'idée de m'assurer une descendance, c'est déjà ça. J'éviterais de perdre du temps comme feu mon père, qui m'a eu après ses trente ans. Un peu tardif quand même. Pour en revenir à ma très chère épouse, j'espère surtout pouvoir m'assurer d'une alliance avec les Hightower. Ils sont nombreux, ils sont riches, ils sont puissant : des partenaires idéaux pour quelqu'un comme moi. Espérons juste que je m'en serve bien.



Ma petite soeur, Jaelyn Baratheon. Toute frêle, toute timide, et pourtant tellement douce. Même moi, je ne peux me résoudre de lui faire le moindre mal, et chacune de mes machineries comporte au moins une section "comment mettre Jaelyn à l'abri". Il faut dire que la nature ne l'a pas gâtée : frêle, maladive, d'une maigreur alarmante, elle est pourtant terriblement charismatique. Nous partageons un sens de l'humour commun, ce qui nous a valu, avec Lyonel Morrigen, quelques beaux fous rires. Et j'ai déjà vu des gens prêts à se ruer sur mon père se calmer comme par magie en n'échangeant que quelques mots avec Jaelyn. Son apparence, son attitude, tout en elle respire la tranquillité, la douceur, de sorte que sortir le moindre juron face à elle semble être comme une injure à la face des Sept. Un parfait moyen de distraire un noble, et ma marionnette favorite ; c'est juste dommage qu'elle soit aussi fragile.



Ryla Baratheon, mon autre sœur. Elle a l'air mignonne comme ça, mais son caractère la rend insupportable. Elle est violente, mesquine, et certains murmurent même qu'elle aurait tué mon frère quand ce n'était qu'un bébé. Si c'est le cas, je la remercie de tout cœur, je n'aurais pas supporté d'être dans l'ombre d'un Jonothor Baratheon. Bref, elle est aussi particulièrement retorse. A nous deux, nous nous sommes livré la plus grande guerre par pièges interposés que les cuisiniers et les domestiques d'Accalmie n'aient jamais connus. Je crois que c'est à partir du moment où l'une des grenouilles que j'avais récupéré pour lui faire une surprise s'était infiltrée dans la chambre de mon père qu'il a commencé à sérieusement vouloir ordonner ma vie. Quant à Ryla, elle a continué à se comporter comme la pire des catins de l'Orage. Je la soupçonne d'être la seule à se douter réellement de mes agissements, mais aussi longtemps que je m'assure qu'elle obtient ce qu'elle désire, je ne crains rien d'elle.



Mon oncle, Edgarth Baratheon. Une espèce de gros cerveau qui se croit supérieur aux autres. Meilleur combattant de ma famille, juste derrière moi-même, il m'a récemment avoué n'avoir appris que peu de temps avant de quelle côté une épée se tenait. Cela en dit long sur nos prouesses au combat. Mais je ne désespère pas : l'home sait beaucoup de choses et en a vu beaucoup d'autres, et est une source utile d'informations sur certaines régions. Il est juste dommage qu'il soit à ce point fier de ces connaissances. Pompeux au possible, mon oncle est détesté par mes soeurs, mais je sais qu'au fond, ce pantin-là peut encore servir, à condition de bien manier ses ficelles.



Ma tante Brinna est un cas un peu particulier. Fille d'un cousin Baratheon, on l'a accusée d'être une bâtarde il y a de cela quelques années. Après de longues recherches, elle a été en mesure de prouver à son accusateur qu'elle était encore plus légitime que lui à l'héritage, le discréditant. Bien qu'il soit peu probable qu'elle devienne un jour lady suzeraine de l'Orage, elle compense avec un coeur doux et aimant et une loyauté sans faille envers notre famille. D'une grande douceur et très impliquée dans la gestion du domaine, elle fait un formidable appui, et elle semble incapable de se rendre compte de toutes les manipulations que j'ai pu faire jusque là.



Lawsen est le fils d'Edgarth et de Brinna, et un sacré numéro. Violent, d'une laideur insurmontable, cupide au possible, mauvais combattant et joueur, cet homme cumule la majorité des défauts que j'exècre, et aucun de ceux que j'apprécie. Difficile à gérer, il s'est récemment mis en tête de vouloir s'enrichir en s'occupant des impôts. Que les Sept gardent les paysans qui verraient leurs impôts collectés par cet homme. Mais il est aussi fidèle et plutôt brave, et ne demande finalement qu'à s'améliorer ; un véritable morceau d'argile à façonner comme on le souhaite.



Ormund est mon petit frère. Bien loin d'être aveugle à mes manigances, il s'est vite rendu compte du contrôle total que j'exerçais sur l'organisation de notre maison, et a toujours été un peu réticent à en faire partie. Mais avec les bons mots, même cette petite tête de mule peut être convaincue. Et ainsi, cette arme diplomatique en puissance que constitue mon héritier (du moins héritier jusqu'à ce que j'obtienne une descendance) va m'être fort utile en ces temps troublés.



Mina Baratheon, nommée ainsi, selon certains, par dérision envers une lady de Dorne avec qui mon ancêtre Korventin eu pour ainsi dire la main lourde, est ma plus jeune soeur. Bien trop petite pour entendre grand-chose à la politique, son éducation est pour l'instant principalement assurée par mon Mestre. Je n'attends qu'une chose : pouvoir m'occuper d'elle en personne, et lui enseigner tout ce qu'il faut savoir pour survivre dans ce monde. Mais en attendant, laissons là à son monde de princesses et de chevaliers en armure étincelante ; le jour viendra où ses illusions tomberont d'elles-mêmes.


Voilà le gros de la maison Baratheon. Mon entourage, mes outils, mes laquais. Et à présent, c'est à nous de reprendre la place qui nous revient de droit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Maison Baratheon - Tout en douceur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fiche technique pour débutants: Présentation de la maison Baratheon
» Objectifs de la maison Baratheon dans "Un festin pour les corbeaux"
» Duché des Dombes
» "tout en douceur"
» [Horde] La maison Portelune

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Megalovania :: Le Trône de fer V2 :: Terres de l'Orage-
Sauter vers: