Le forum des MVs, des JDRs et des Mégalos !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tour 4 - Le Tournoi du Vieux Dragon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maitre Chêne
Admin
avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 13/11/2016
Localisation : Chêne

MessageSujet: Tour 4 - Le Tournoi du Vieux Dragon   Dim 13 Nov - 21:58

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://megalovania.forumactif.com
Dracnor

avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 13/11/2016
Localisation : Maison Frey du Conflans

MessageSujet: Re: Tour 4 - Le Tournoi du Vieux Dragon   Mar 15 Nov - 17:13

RP Tour 4 : Lord Alyn Frey, sire de Salvemer

Beaucoup voyaient Salvemer comme un port fortifié. Ils avaient tort. C'était une forteresse dotée d'un port. Les murs épais qui bordaient la côte et encadraient la cité en était la preuve incontestable. La place forte avait été construite avant même la conquête d'Aegon, pour protéger leonflans des invasions de ces rapias de Fer-Nés. C'était l'un des plus vieux châteaux de la région, et l'un des plus solides. Si impressionnant que pas une seule fois depuis sa construction il n'avait été attaqué. En même temps, des pillards comme les Fer-Nés n'étaient pas vraiment enclins à attaquer un ennemi réparé. Leur lâcheté définissait leur façon d'agir. Salvemer n'était pas pour autant amollie par ces siècles de paix relative. Si les pillards ne tentaient plus de pénétrer le Conflans, des raids sur les côtes au nord survenaient de temps à autre, et la cité devait alors agir.

Intérieurement, Lord Alyn trouvait presque bénéfique cette tension relative: ses hommes ne s’amollissaient pas, mais pas une fois il n'avait dû faire sonner la tour Retentissante. Cette dernière trônait près de la côte, dans un petit castel, et surpassait toutes les autres. A son sommet, une immense cloche de bronze permettait de sonner l'alarme en cas d'attaque. Et fournissait accessoirement un poste de guet redoutable.

Le port n'étant cependant pas sans activité. Quelques navires marchands mouillait ci et là, et le marché était vivant. Les cris des marchands montaient jusqu'à sa chambre. Celui que l'on surnommait le Jeune soupira, et releva les yeux de ses papiers. Il n'aimait pas la paperasse. L'adrénaline, par contre... Que ce soit la traque d'une future conquête ou la fureur d'un duel, elle le rendait plus vivant. Jamais il ne pourrait comprendre comment son oncle faisait pour passer autant de temps assis à lire des colonnes de chiffres.

Lord Elston lui avait d'ailleurs envoyé de nombreuses lettres, décrivant la cour, et les jeunes héritières. Un mariage semblait de plus en plus fatal. Cela dit, il n'avait pas fait que discuter de tout et de rien. La lettre qu'Alyn tenait entre ses mains contenaient des instructions bien plus intéressantes. Si les Jumeaux et Salvemer collaboraient contre la vermine...

-Gerald! cria le Lord.

Un homme en tunique de mestre entra dans la pièce quelques minutes plus tard.

-Oui mon Lord?
-Préparez un corbeau pour les Jumeaux. Il est grand temps de nous débarrasser de tous ces brigands.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anarchnid

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 13/11/2016

MessageSujet: Re: Tour 4 - Le Tournoi du Vieux Dragon   Lun 28 Nov - 23:50

RP Dorne : tour 4
Meenah Martell - Membre du Conseil Restreint

Le tournoi se préparait… Sans doute Meenah Martell devrait-elle y jouer la dame, s’asseoir en tribune, y recevoir des hommages et saluer mollement de la main. L’époque simple où elle prenait régulièrement les armes pour défier sa sœur et son beau-frère, sous le regard bienveillant de son père, lui manquait. Devant tous ces Lords, tous ces ennemis potentiels, pensa-t-elle, il vaut sans doute mieux que je reste dans mon rôle de séductrice : les nobles n’aiment pas les femmes qui combattent. Enfin, pas tous les nobles, n’avait-elle pas eu l’occasion de s’entrainer aux armes avec un charmant seigneur ?
Elle examina sa lance, au milieu des draps de son lit, entre les courtisanes endormies et satisfaites. Elle plia et déplia sa poigne. Comme elle avait envie de la saisir à nouveau !

Et ce débile de Cendregué qui s’était fait tué ! Quel gâchis ! Encore quelques années et il aurait fomenté une vraie rébellion, on serait parti en guerre, elle aurait pu mener ses armées ! Soupirant, la Dame de Lancehelion enfila sa tunique et sorti de ses quartiers. Elle avait renforcé la sécurité du bordel Chataya ces dernières semaines, mais cela ne suffisait toujours pas à la rassurer. En tant que nouvelle maitresse des espions, elle connaissait mieux que personne le nombre affolant de failles de sécurités que les bâtiments de Port-Réal pouvaient amasser… Allons, Meenah, depuis la mort de ton père tu lutte pour te maintenir au pouvoir, ce n’est pas quelques risques supplémentaires qui vont t’effrayer ! Elle n’avait pas peur, à vrai dire. Elle était méticuleuse, et savoir qu’il y avait des points qu’elle ne maitrisait pas, ici à la Capitale, la frustrer au plus haut point. Tout comme l’impossibilité de s’exercer aux armes en publique l’exaspérait.

Mais elle devait se contrôler, les enjeux étaient bien trop importants pour qu’elle se laisse aller à des gamineries dignes de sa sœur. Saisissant un parchemin, elle inspecta l’ordre du jour.

Un petit sourire se dessina sur son visage. Elle aimerait bien se faire déclarer reine d’amour et de beauté, après tout… y arriverait-elle en portant son armure de parade ? Cela allait choquer quelques nobles conservateurs, pour sur… mais le bas-peuple avait besoin de la craindre autant que de l’aimer. Et, qui sait, peut-être y aurait-il de l’agitation !


Dernière édition par Anarchnid le Lun 28 Nov - 23:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anarchnid

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 13/11/2016

MessageSujet: Re: Tour 4 - Le Tournoi du Vieux Dragon   Lun 28 Nov - 23:54

RP événementiel

Mako Forrest - le Tatoué




Mako Forrest regardait la fine poussière qui, dans les rayons de soleil traversant les vitraux, prenait l’aspect d’une poudre étincelante. Elle semblait tomber au ralentit, encore plus lentement que d’habitude. Par les Sept, qu’est-ce qu’il pouvait s’ennuyer…

Lord Forrest n’avait qu’une envie : rentrer chez lui. Il ne se sentait clairement pas à sa place, ici, à Port-Réal ; et, si servir la Princesse de Dorne était la moins pénible des choses, il n’aimait décidément pas les grandes villes, les grands Lords, et les grandes cérémonies. Tout cela lui semblait futile, quand bien même se jouait la mort d’une personne.

Mettre à mort n’était pas un acte délicat et précieux, mais au contraire quelque chose d’extrêmement banal, et Mako se demandait pourquoi tous ces nobles prenaient un air si grave. Lui-même avait brisé des crânes et découpé des têtes dans les derniers mois, sur ordre de Meenah, et personne n’avait été là pour s’assurer que le travail soit bien fait… Si on lui avait demandé, sans doute aurait-il conseillé de trancher la gorge de Vaella Feunoyr dans sa cellule même, il n’y avait même pas besoin d’un procès ou de toutes ces choses qui sont censées rendre la mort plus "humaine". Mais, bien évidemment, personne ne lui avait demandé son avis. Pas que Lord Forrest ait un avis très prononcé qu’il souhaite exprimer, d’ailleurs. Il gardait ses mots pour lui-même, et se disait que le monde serait plus simple si tout le monde faisait de même.

Le grand hall royal était plein à craquer de courtisans et de seigneurs. Mako sentit qu’on tirait sur sa corde, et mit aussitôt la main sur Azure qui essayait de ronger l’attache de son harnais. Il la souleva d’une main distraite, et plongea son regard dans le sien alors que la gosse de six ans et demi commençait à parodier des cris d’animaux et à gesticuler.

— Reste tranquille, ordonna-t-il dans un langage compris d’eux seuls.

— J’ai envie de courir ! protesta celle que toute la cours surnommait déjà, dans le dos de Mako, "Sale Gosse".

— Reste tranquille, répéta le Tatoué.

Peu loquace, mais explicite. La gosse fut reposée à terre, et se mit bouder. Autour d’eux, les nobles et les spectateurs non habitués au spectacle de Lord Forrest et de sa nièce en laisse reculèrent un peu, intimidés. Il faut dire que Lord Forrest avait de quoi : plus de deux mètres, une face inexpressive, et une peau tannée par le soleil, couverte de tatouage de la tradition Dothrakis, jusqu’à son visage. Qui ne le connaissait pas et le croisait inopinément n’en croyait pas ses yeux, sans parler que les bref échanges qu’il avait avec sa nièce ne se faisait pas en langue commune, mais en Dothraki, une langue qu’il avait apprise en Essos et que, par l’improbabilité la plus totale, Azure avait choisi comme sa préférée. Ils étaient un duo très hermétique, et cela leur convenait fort bien.

Quoi qu’il en soit, aujourd’hui, l’attention n’était pas dirigée vers eux, mais vers la Feunoyr qui, en bas des marches menant au Trône de Fer, venait de prendre place à la barre des accusés. Le procès n’avait pas été long, expéditif même, tout au plus deux bonnes heures à se tenir debout puis une demi-heure où le Roi et le Conseil s’étaient retirer pour discuter avant de revenir avec leur sentence qu’ils allaient à présent dévoiler.

Aenar Targaryen se leva, ferme et l’expression fermée. D’une voix dénuée de toute émotion, il dit :

— Moi, Aenar Targaryen, Roi des Andals, de Rhoynar et des Premiers Hommes, Seigneur des Sept Couronnes et Protecteur du Royaume, vous reconnait coupable, Vaella Feunoyr, des fautes ici énoncées, que l'on ne peut pardonner, eut égard du traitre héritage de votre lignée. Par conséquent, je vous condamne à la seule peine acceptable : la mort.

Mako ne pouvait la voir de là où il était, mais Vaella Feunoyr ne semblait pas très surprise, ni très véhémente.

— Elle n’a pas un bébé ? demanda d’en bas sa nièce, qui avait retiré une de ses bottes et se grattait les orteils.

Mako hocha de la tête.

— Et on va en faire quoi ?

Il haussa les épaules. Lord Forrest n’aimait pas parler.

Des gardes du Roi saisirent la Feunoyr, et on dégagea alors un chemin vers la grande porte où ils commencèrent à se diriger. La salle se vida lentement, suivant le cortège de Vaella mené par le Roi et sa Main. Les autres Lords, eux, suivirent d’un peu loin, entourés de leur garde. Mako rejoignit celle la Princesse de Dorne alors qu’elle lui faisait un discret signe de la main.

Glissée dans une robe de soie aux reflets de blé et d’or, Meenah Martell rayonnait de grâce. Les derniers mois avaient étés éprouvant pour elle, et Lord Forrest pourrait jurer voir quelques rides commencer à marquer sa physionomie. Entourée de sa garde rapprochée, parmi laquelle Golgoth Sand et Victarion Karmath, ses deux gardes d’élites, serrés dans leurs armures au teintes de bronze, et toute sa cour, que ce soit des jeunes Seigneurs comme Quentyn Noirmont, ou des proches comme Makoum le gérant "officiel" du bordel Chataya. Mako n’était à l’aise avec aucun d’entre eux, et se désespérait de voir que Meenah leur accordait de l’attention. Pas qu’il tienne, comme cette bande de jouvenceaux, à la mettre dans son lit, mais, en plus d'être une amie de longue date, la Dame de Lancehélion était une des rares nobles à ne pas lui tenir des discours pompeux et creux. Lord Forrest appréciait les gens directs ; c’était une des rares choses qu’il aimait.

— Ravis de vous avoir ici, Lord Forrest, vous et votre nièce Azure, lui dit-elle. J’espère que ce ne fut pas trop ennuyeux…

— C’était ho-ri-ble ! soupira lourdement sa nièce. On peut rentrer maintenant ?

Mako ne la réprimanda pas, dans le fond il était d’accord. La Princesse l’interrogea du regard, et il se souvint que personne d’autre ne parlait le Dothraki propre à la gosse.

Il ne prit pas la peine de traduire pour autant.

— La petite semble impatiente, déclara, un brin cavalier, Lord Noirmont. Ne t’en fais pas : le spectacle sera sympa : la traite fera "couic", et on rigolera tous un bon coup !

Azure l’ignora totalement. Même si elle comprenait parfaitement la langue commune, sa nièce n’adressait la parole qu’aux personnes qu’elle appréciait bien, et le jeune homme n’en faisait manifestement pas parti. Mako approuva silencieusement : lui non plus ne l’aimait pas.

Il prit place, sans un mot, dans le cortège, et suivit la Princesse alors que l’on quittait le Donjon Rouge.

Ils traversèrent Port-Réal. Le peuple, à leur passage, commençaient par huer et insulter la Feunoyr, puis chuchotaient admirativement lors du passage des Lords d’importance. Mako trouvait cela futile : les gens pouvaient bien s’extasier devant les armures du Bief, les lances de Dorne, ou les imposantes carrures des Nordiens, cela n’avait aucun intérêt pour lui.

— Dame Meenah, parla-t-il après plusieurs minutes de progression lente dans les rues de la capitale. Quand cette formalité sera fini, auriez-vous encore besoin de moi ?

Elle lui lança un regard en coin, et chuchota à l’oreille de Victarion son garde. Ce dernier, dont Mako appréciait la cicatrice sur le front mais détestait le jolie minois, s’esclaffa de rire et parti faire la conversation à Quentyn Noirmont et à sa clique de jeunes courtisans, les éloignant un peu, assez pour que Golgoth sand, le second garde, puisse positionner ses hommes de manière à couper la Martell et les Forrest du reste de la foule.

Ce ne fut que lorsque cela fut fait que Meenah lui répondit :

— J’ai beaucoup apprécié les services que vous m’avez rendus, Lord Forrest, sincèrement. Merci de m’avoir suivi à Port-Réal, vous faites partie des rares personnes qui m’ont permis de garder la tête sur les épaules. Je vois bien que la capitale n’est pas une place qui vous convient, pas plus qu’à la petite Azure… Si je peux faire quoi que ce soit, demandez-le : je suis votre obligée.

— Je veux rentrer chez moi, déclara simplement Mako.

La Princesse ne s’offusqua pas de son ton direct, elle le connaissait depuis des années et savait qu’il économisait les mots presque autant que Lord Stark.

— Si c’est ce que vous souhaitez, je vous l’accorde, même si je tiens à votre compagnie. Une fois la tête de la Feunoyr sur les pavés, passez me consulter à la maison Chataya et je vous affaiterais un navire.

— Merci, Princesse.

— A ce propos, continua-t-elle, je vois la plupart de vos guerriers avec nous, mais où est votre ami Dothrakis ?

— Doggo a la chiasse, répondit la gosse en tirant sur sa laisse.

— Doggo est toujours malade, traduisit Mako. Il est resté dans nos quartiers.

— J’espère qu’il se remettra vite alors ; quelle déception cela a été de ne pas pouvoir le voir jouter lors du tournoi ! Peut-être votre voyage retour verra-t-il son état s’améliorer…

Doggo, en bon Dothrakis, avait le mal de mer : pas sûr que le voyage de retour en bateau lui fasse grand bien… mais Mako n’en dit rien.

— Mais je ne vous retiens pas plus, Lord Forrest, salua Meenah. J’ai des obligations, mais vous êtes libre de rester à mes côtés si le spectacle de l’exécution ne vous semble pas… "déplacé" pour les yeux de votre nièce.

Mako n’y avait pas encore réfléchit. Il haussa les épaules, et tira la gosse en arrière avant qu’elle ne commence à tirer sur la robe de leur suzeraine. Les gens se préoccupaient parfois de choses étranges… une exécution demandait-elle un âge minimum ? Il ne le pensait pas, mais se promit de demander à son mestre lorsqu’il rentrerait. En attendant, il n’avait pas sorti la laisse et fagoté sa nièce pour rien ! Il avait sorti leurs plus beaux habits pour ce jour : lui, avait enfilé le ceinturon d’or ancestral de sa famille, ainsi que les gantelets ouvragés dont lui avait fait don Meenah des années plus tôt, et il avait habillé Azure de ses plus beaux tissus. Si, à a Tombe-du-Roy, sa nièce se baladait dans son plus simple appareil, il s’était, une fois à Port-Réal, imposé une discipline beaucoup plus stricte. En résultait les beaux habits et la laisse : la connaissant, elle était capable de filler en un instant, simplement attirée par quelque chose que seule elle aurait remarquée. Ils n’étaient plus dans leurs montagnes adorées : ici, tout était dangereux, et si quelqu’un osait poser la main sur son enfant… Mako Forrest ne répondait plus de rien.

Ils se séparèrent de la Maitresse des Chuchoteurs, et elle retourna à son jeu de cour. On aperçut bientôt les pointes du Spetuaire de Baelor, car c’était sur son pavé que devait se tenir l’exécution. La foule se pressait, se tortillait, et Lors Forrest finit par faire grimper sa nièce sur ses épaules pour éviter qu’elle ne soit trop secouée. Mauvaise idée, car celle-ci commença à le décoiffer alors qu’il avait mis près d’une heure à faire tenir son chignon…


Au centre, sur la place, Vaella Feunoyr fut amenée à l’estrade. Prirent place les principaux Lords en présence, puis le Roi. On fit venir le bourreau, et le Maitre des Lois, Thales Arryn, le Chevalier Faucon, énonça la liste des fautes :

— Pour trahison envers la couronne, acte de guerre à l’encontre du souverain légitime, soutient à la rébellion et meurtre par procuration, la justice royale vous a, Vaella Feunoyr, condamné à la peine capitale ! Que chacun prenne acte ! Avez-vous une dernière volonté ?

Vaella Feunoyr ne parla pas, le regard dans le vide. Mako douta même qu’elle soit consciente de ce qui l’entourait.

Le Boureau prépara sa hache. C’était un homme énorme, sombre et inquiétant. La foule hésitait encore entre retenir son souffle et crier des insultes mais, peu à peu, le silence se fit. Vaella releva lentement les yeux, hagarde, et on put l’entendre murmurer :

— Daemon était le Roi légitime…

La hache coupa court à ses revendications. Le silence se brisa, et on hurla, hua, applaudit, on fit éclater les pavés d’exclamation d’hystérie collective.

Sur ses épaules, Azure remua.

— Les gens d’ici sont vraiment bizarre… Elle n’a même pas beaucoup saignée, pourquoi sont-ils si joyeux ?

— Parce qu’elle avait du sang de dragon, et qu’il est rare de le voir couler.

Mako Forrest parlait peu, mais parlait bien. Il n’aimait décidément pas l’air de la capitale et, alors que les Lords descendaient de l’estrade, il se promit de prendre des vacances au plus vite. Aucun d’eux ne jouait franc jeu, et le montagnard se demandait quel serait le prochain prétexte qu’ils trouveraient pour faire couler le sang.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melcy

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 15/01/2017

MessageSujet: Re: Tour 4 - Le Tournoi du Vieux Dragon   Dim 15 Jan - 12:01

Double mariage Lannister-Tully


Tywald Lannister se tenait assis dans un coin de la salle ou les réjouissances avaient lieu, peu enclin à y participer. La soirée était déjà bien entamée à Vivesaigues et la cérémonie du mariage déjà passée. Son rôle ce jour-ci n'était que figuration. L'honneur était aux jeunes mariés.
Nombreux étaient les hommes du Conflans présents, même le Lord de Salvemer étaient venus assisté aux mariages. Seule l'absence de Harwyn Tully avait été constatée, mais bien sûr en tant que Main du Roi, il était difficile pour lui de pouvoir quitter la capitale et tous les hommes présents ici le comprenaient. Le Lord des Conflans avait donné sa bénédiction aux jeunes mariés, et Tywald Lannister avait tenu à être présent pour montrer que l'alliance qu'impliquait ces mariages n'étaient pas prise à la légère.
Le Lord de Castral-Roc observait ses héritiers d'un air satisfait depuis son siège : Joanna Lannister, du haut de ses quatorze ans, paraissait quelques peu intimidé par son nouvel époux Edmond Tully, mais se tenait droite à ses côtés et se comportait déjà comme une Lady. L'héritier Tully lui aussi faisait honneur à son rang.
Tytos Lannister affichait quant à lui un air serein et semblait ravi par sa nouvelle épouse Adele Tully.
Après un moment, alors que la nuit était déjà tombée, il y eut un regain d'énergie par l'assemblée lorsque que Edmond Tully se leva et se retira, entraînant avec lui sa jeune épouse. Tytos Lannister et Adele Tully ne tardèrent pas à en faire autant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tour 4 - Le Tournoi du Vieux Dragon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tour 4 - Le Tournoi du Vieux Dragon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dragon-ogre Shaggoth
» VIDEO tournoi Antre du Dragon 2013
» 1 er tournoi de l antre du dragon
» Patrige - [Aigle & Dragon] et [La Tour des Griffons]
» 05/01 Luxembourg - PTQ Dragon's Maze (San Diego) - Modern

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Megalovania :: MV en cours :: MV Game of Thrones-
Sauter vers: