Le forum des MVs, des JDRs et des Mégalos !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tour 2 - La main du Roi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maitre Chêne
Admin
avatar

Messages : 142
Date d'inscription : 13/11/2016
Localisation : Fort-Chêne

MessageSujet: Tour 2 - La main du Roi   Dim 13 Nov - 21:56

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://megalovania.forumactif.com
Dracnor

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 13/11/2016
Localisation : Maison Frey du Conflans

MessageSujet: Re: Tour 2 - La main du Roi   Mar 15 Nov - 17:09

RP Tour 2 : Danwell Frey, héritier des Jumeaux, et son père

La journée était déjà bien avancée.  Les ombres projetées par les bannières aux deux tours s’allongeaient vers l’Est. Danwell Frey, héritier des Jumeaux, chevauchait en tête du cortège qui accompagnait sa famille à Port-Réal, flanqué par deux chevaliers et un porte-bannière. Il savait qu’il était impressionant, dans son costume Son père était derrière lui, au milieu du cortège, dans sa voiture : étant donné son âge, il préférait se dispenser de chevaucher durant plusieurs jours consécutifs. Danwell soupira, se félicitant intérieurement d’être jeune et vigoureux.
Un cavalier s’approcha au galop, puis ralentit et salua le fils Frey :
-Monseigneur !
-Qu’avez-vous vu ?
-Plusieurs centaines d’hommes, Monseigneur. Arrivant du Nord par la Route Royale. Corbois, Stark et Omble sont les bannières de tête.
-Allez prévenir mon père : les Trois Ours sont en chemin.
Il ne put s’empêcher de tâter le pommeau de son épée nerveusement. Le Héraut, le Juge et le Borgne. Génial. Faire le voyage avec Lord Arryn aurait été bien plus agréable, d’autant plus que cela lui aurait permis de revoir sa sœur sans les regards indiscrets de la cour. Quelques autres pensées moroses lui occupèrent l’esprit, suffisamment pour qu’il soit surpris du temps s’étant écoulé : son père était arrivé à ses côtés, montant un bel étalon. Lord Elston Frey redressa le col de son costume, fit signe à dix hommes, et sourit à l’adresse de son fils :
-Eh bien, allons donc nous présenter à nos voisins. Oh, je t’en prie, Danwell, essaie une expression plus agréable, on dirait que tu vas à l’encontre de la mort elle-même.
Ma foi, ce n’est pas si éloigné de la vérité… Pourquoi son père ne s’inquiétait-il donc de rien ? Ces trois-là avait tué Daemon Feunoyr lui-même, pour la simple raison qu’il était entrée en arme dans la même pièce qu’eux.
-Si cela se trouve, tu trouveras peut-être même ta femme dans cet ost qui te terrifie, plaisanta le sire des Jumeaux. Maintenant, en route.
Les deux Frey donnèrent un petit coup à leurs montures, et partirent à la rencontre des Nordiens.
Trois semaines plus tard, les hommes du Conflans et du Nord arrivèrent ensemble à la capitale, les bannières Frey se mêlant aux bannières Stark, Corbois et Omble.



La semaine qui suivit fut banale pour les habitués des us et coutumes de la cour. On s'inclinait devant son suzerain, et on s'inclinait encore plus bas devant le Roi. De l’installation aux négociations, en passant par les discussions de couloir et les allusions à un mariage, rien ne sortait de l’ordinaire. Le Donjon Rouge était, après tout, devenu un repère de Lord parlant tous le même langage à double sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anarchnid

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 13/11/2016

MessageSujet: Re: Tour 2 - La main du Roi   Lun 28 Nov - 23:48

RP Dorne : tour 2
Meenah Martell, Maîtresse des Chuchoteurs



Au lever du jour, Meenah prit un bain avec ses courtisanes. On lui lava les cheveux, lui huila la peau, avant de la laisser se détendre dans l’eau bouillante. La Princesse de Dorne adorait la chaleur, et ne semblait pas la craindre ; elle aimait parfois se dire que les ascendances Targaryennes de la famille Martell se retrouvaient en son sang, mais cela était sans doute plus dû à ses origines des îles d’étés qu’à l’ascendance de son lascif de père.

Elle se laissa tirer de l’eau par des caresses, et ordonna qu’on l’habille. Sa tunique de lin lui fut passée, et elle alla prendre le petit déjeuné.

Meenah passait presque plus de temps ici, dans le bordel qu’elle avait investi, qu’au Donjon Rouge. La forteresse royal ne pouvait accueillir toute sa suite, et ses murs avaient décemment trop d’oreilles pour qu’elle puisse s’y sentir à l’aise pour les activités que nécessitaient son train de vie… Aussi avait-elle, contre l’avis de la nouvelle main du roi, investit dans le bordel Chataya, l’avait racheté, fortifié, et y avait placé ses hommes de confiance à tous les couloirs. Ne restait de l’établissement d’origine que le personnel d’entretien de plaisir : tout le reste était à présent Dornien, comme une ambassade de pure luxure Dornienne en plein cœur de Port-Réal.

Elle ne plaisantait cependant pas avec la sécurité : personne n’entrait ni ne sortait à moins d’être membre de ses services. Oh, la Princesse accordait régulièrement des entrées à ses invités diplomatiques, leur accordant tout ce qu’ils pouvaient souhaiter, mais cela n’empêcher pas ses hommes d’être derrière chaque mur au sein de ce bordel.

Généralement, elle y passait ses nuits (à moins qu’elle n’ait besoin de sommeil) et ses matins, avant de rejoindre le Palais en début d’après-midi et de s’occuper des affaires du royaume aux côté de Lord Tully, à présent main du roi, et du Roi.


Une fois engloutit ses fruits pour petit déjeuner, elle fit venir ses courtisanes qui l’aidèrent à enfiler son armure neuve - présent de Lord Ormond Ferboys. Golgoth Sand, son garde d’élite, se présenta à elle, la mine usée : il n’avait pas beaucoup dormi, mais avait mené sa mission. Il fit un signe de tête, et ses hommes entrèrent, trainant plusieurs corps.

Meenah les inspecta rapidement, les compta, et rendit son regard à Golgoth. Elle sembla réfléchir quelques instants, avant de donner ses ordres :

- Prenez-en deux.

Les hommes d’armes attrapèrent les deux cadavres, eurent des difficultés pour les soulever, jusqu’à ce que Golgoth lui-même ne s’en empare d’un, le jette sur ses épaules, et annonce être prêt. On réunit une escorte conséquente, on ouvrit les portes, et les Dorniens sortirent en ville.

Meenah chercha un moment l’endroit propice. Sur leur passage, le peuple se pressait d’abord, attiré par la sensuelle réputation de celle que l’on appelait ici la Princesse d'Ebène, puis reculait devant l’imposante troupe armée et le corps qu’on ne cachait point transporter.

Il fut trouvé une place, ni trop grande, ni trop commune, où la Princesse fit s’arrêter son monde. D’un geste, quatre planches furent dressées en croix, et on y cloua les cadavres. Les badauds alentours s’arrêtèrent lentement, prenant conscience de ce qui se passait là.

Meenah Martell aurait aimé pouvoir le faire elle-même, mais son image de femme désirable ne devait pas souffrir de tels actes, aussi ordonna-t-elle à Golgoth de faire ce qui était convenu : ce qu’il restait des hommes fut déshabillé, et on leur peint le blason Feunoyr sur la poitrine. Le garde de la Princesse sorti alors son couteau, et leur trancha sexe et bourses avant de les fourrer dans leur bouche cadavérique sans une hésitation.

On entendit des cris d’horreur dans la foule, mais Meenah sût qu’elle avait produit son effet, et on s’en retourna au bordel sans un regard en arrière, laissant à la foule un aperçut de ce qui arrivait à ceux défiant son peuple.

Une fois rentré, la Dame de Lancehélion prit une grande respiration et commença enfin à penser à autre chose.

Lord Forrest, qu’elle reçut plus tard dans la journée, après un entretient des plus importants, lui demanda pourquoi elle avait montré son meurtre ainsi devant témoins.

- Les partisants Feunoyr ont tué un de mes hommes ; dénicher et tuer ceux-là m’a couté un deuxième Dornien. Je ne laisse pas la vie des miens impuni, et je tiens à ce que tous ici le sache : on ne s’attaque pas impunément à Dorne ! Le roi ne pourra pas me punir pour le meurtre de ses ennemis, et je ne me cacherai pas dans l’ombre : les lâches tuent dans la nuit, moi je venge à la lumière des dieux, et personne n’osera rien me dire.

L’affaire Feunoyr n’était cependant pas terminée, et ne le serait pas avant le procès. Meenah avait déjà sa petite idée là-dessus, mais préférait attendre avant de bouger ses points.

Le conseil royal commençait à se constituer, un tas d'intrigue se profilaient et sa nouvelle fonction de maitresse des chuchoteurs était tout autant une formidable opportunité qu’une charge très pesante. Elle ne retournerait certainement pas à Dorne avant un moment…


On prépara les chandelles pour le soir. La Princesse avait besoin de se détendre, aussi fit-elle appel aux services du lieu qu’elle avait acheté.

Mais même les caresses et les baisers ne l’apaisèrent pas. Elle ne dormit pas de la nuit, même après que les êtres partageant sa couche aient trouvés le sommeil. Meenah Martell était fatigué, mais pas physiquement. Ses dernières semaines n’avaient étés que problèmes, discutions, et politiques : elle était particulièrement forte à ces jeux, mais devoir constamment cacher ses intentions, sa manière d’être, faire preuve de retenue… rien de tout cela n’était naturel pour un Dornien. Le bordel lui accordait une petite bulle de détente, certes, mais là encore elle n’avait véritablement personne à qui parler vrai, sans artifices. Ses deux gardes, Golgoth et Victarion, avaient beau être souvent ses complices, elle n’était jamais seule avec eux… A vrai dire, elle n’était jamais seule avec personne, et devait toujours se soucier des convenances, de l’apparence, ici à Port-Réal. Meenah se surpris à repenser à Lancehélion, et à ses séances d’entrainement avec sa sœur, Trud Martell, Âcre-acier. Depuis combien de temps ne s’était-elle pas entrainée aux armes ? C’était bien là un langage de vérité qui lui manquait en ces jours de faux-semblants de cour…

Elle se sentait comme une bête sauvage dans une robe : elle aurait aimé rugir de tout côté, mais se retrouvait emprisonnée dans un corset de dame de cour, à ronronner avec des chats. Tous les Lords qu’elle avait accueillie l’avaient sans doute pris pour une femme dont ils pourraient se jouer, pour une joueuse comme les autres de leur petit jeu. Tous… à part peut-être Logan Rowan.

Par bien des aspects, le Lord ressemblait plus à un Dornien qu’à un homme du Bief, ce qui amusait la Princesse de Dorne, et la poussait à s’intéresser à lui. Repenser à sa sœur l’avait rendue nostalgique, et elle se dit que, peut-être…

Lord Forrest allait être très occupé ces prochains jours, et Meenah commençait à se dire qu’un nouveau camarade de jeu serait le bienvenu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trainn

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 04/12/2016

MessageSujet: Re: Tour 2 - La main du Roi   Sam 7 Jan - 14:23

Aenar Targaryen, Tour 2

Aenar était furieux lorsqu'il avait appris les meurtres qui avaient eu lieu parmi les rangs de soldats des différents Lords. Furieux, mais pas surpris. Il avait bien conscience que son pouvoir était encore contesté, et même le jugement ne conclurait pas cette histoire juste comme ça. Il lui fallait encore plus s'imposé, s'entouré de seigneurs et conseillés loyaux, et surtout, il lui fallait briser la volonté des Feuynor de continuer cette rébellion. Pour le moment, il lui fallait trouver ceux semant la terreur parmi les soldats, les trouver et les anéantir.
Pour cela, Aenar avait encore fait appel à Ser Enghien Mormont afin qu'ils envoient quelques soldats dénicher cette nuisance. Si cela n'était pas vite fait, Aenar craignait que cela remette encore un peu plus en doute son pouvoir, surtout avec tant de Lords présents dont la loyauté n'était certainement pas pour tous acquises. Satisfaire ces Lords étaient peut-être encore plus difficile que réprimer une rébellion Feuynor.
Mais son conseil avait besoin de s'agrandir, et il avait déjà songer à qui nommer. C'est d'ailleurs ce qu'il s'apprêtait à annoncer dans la salle du trône, là où tous n'attendaient plus que lui.

***


Aenar, dans son armure et assis sur son trône, n'affichait désormais qu'une expression sereine et calme, et balayait l'assemblée réunie sous ses yeux. Maintenant que les derniers Lords étaient arrivés, la salle du trône était comble. Quelques coutoisie furent d'abord échangées, avant que le roi se lève et prenne la parole pour passer au moment que tous attendaient. Commençant en premier lieu par rappeler l'importance du conseil restreint et le rôle que cela signifiait que d'y siéger, le roi laissa ensuite un silence avant d'annoncer sa décision.
- Au côté de Meenah Martell, Harwyn Tully, Ser Enghien Mormont et moi-même siégeront Cedrik Corbois au poste de Grand Argentier, ainsi que Thales Arryn en tant que Maître des Lois.
Aenar annonça aussi la création du poste d'Amiral de la flotte pour son oncle Daeron Targaryen qui siégera lui aussi au conseil, ainsi que la nomination du mestre de Hightower au poste de Grand Mestre.
Et l'assemblée se finit sur cette déclaration.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melcy

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 15/01/2017

MessageSujet: Re: Tour 2 - La main du Roi   Dim 15 Jan - 11:58

RP Tour 2 : Lord Tywald Lannister & Joanna Lannister

Joanna Lannister énumérait toutes les choses merveilleuses qu’elle avait pu apercevoir depuis son arrivée à la capitale, à son père assis à côté d’elle et écrivant une lettre à son fils et sa femme restés à Castral-Roc. Il avait reçu une lettre de Tytos la veille le rassurant sur les capacités de son fils à gérer la ville en son absence. Tywald, à son tour, leur fit part de son trajet sans embûche et de sa rencontre avec le roi dans la salle du trône, en revanche il leur passa sous silence les meurtres qui avaient eu lieu avant son arrivée parmi les hommes de certains autres Lords, il ne voulait pas les inquiéter inutilement. Cependant, Tywald avait pris quelques mesures à ce propos, il ne souhaitait voir certains de ses hommes se faire assassiner sauvagement alors qu’ils étaient seuls, et il voulait encore moins que quelque chose arrive à sa fille, c’est pourquoi il devait toujours il y avoir au moins cinq gardes auprès d’elle. Il s’inquiétait bien moins pour lui-même, après tout, malgré son âge, c’était encore un excellent combattant.
Tandis que Joanna finissait de lui parler d’une robe qu’elle avait aperçue plus tôt dans la journée, Tywald se leva pour aller confier la lettre à un corbeau, et l’envoya sans tarder.
Il ne lui restait plus qu’à attendre que les choses avancent, et si le roi avait besoin de lui, il était prêt à aider et obéir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lebelum

avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 20/11/2016
Localisation : Glorieuse Bourgogne/ Corbois-Winterfell

MessageSujet: Re: Tour 2 - La main du Roi   Dim 14 Mai - 14:54

RPs Tour2: Nord
Stark RP T2

Rodrik n'aimait pas ça, Port Royal semblait encore plus mal famé qu'à son habitude et le procès s'avérait plus complexe qu'il ne le pensait. Plusieurs gardes morts et rien ne semblait indiquer que ça allait finir, mieux valait essayer de gérer la situation au plus vite, mais comment savoir qui avait fait le coup ? La coopération semblait être une solution correcte, elle limitait les risques direct pour lui et évitait de gêner les autorités s'occupant de ce problème, il proposa alors le soutien de ses hommes au roi et à la nouvelle main proclamée et décida alors de se consacrer principalement au sort des Frejoys restants, pour cela il lui faudrait pouvoir prendre la parole plus efficacement, il appela alors son compagnon Osric Omble pour lui faire une proposition.

Elsa Stark RP du tour 2:

La neige tombe dans une lenteur désespérante.
Lady Stark s'ennuie profondément au château de Winterfell. Se demandant comment se porte le beau gratin qui devrait être arrivé à Port Réal. Avec autant de lords réunis au même endroit, impossible qu'un incident ne sois pas vite survenu. Ya-t-il au moins un mort ? Ce n'est pas son abruti d'époux qui lui enverrai le moindre corbeau pour l'informer de la situation en cours. Pourtant l'issue du procès, s’annonçant sanglante, l'intéressait au tout haut point.

Cedrik Corbois "le Borgne", RP tour 2:

Le voyage avait débuté bien tranquillement, les 3 Ours et leur cortège atteignirent rapidement le Neck et tombèrent (un peu par surprise) sur Griseaux, Rodrik accompagné d'Osric en profita pour rendre une visite de courtoisie aux Reeds tandis que Cedrik continua un court moment sur la route royale pour établir le campement, la visite des deux lords se devant d'être brève.
Cependant le soir même une inondation rapide de la zone de campement obligea Cedrik à plier bagage et avancer vers le sud.
Le lendemain matin force est de constater que ladite inondation était particulièrement importante et les deux compères bloqués à Griseaux envoyèrent un corbeau au Borgne lui demandant de les attendre, chose particulièrement perspicace puisque ce dernier rencontrait Lord Frey et son fils lorsqu'il reçu le message. Ils attendirent de voir le groupe Stark et Omble au loin pour reprendre la route ensemble en direction de Port Réal, Cedrik y voyant l'occasion de sonder l'esprit au sud du Neck et les Frey celle d'éviter la situation embarrassante d'essayer de discuter avec un muet.
La suite du voyage se déroula ainsi jusqu'à l'arrivé à Port Réal, les lords du Nord prirent quartiers non loin de la Porte du Dragon et une fois établies firent route vers la salle du trône avec l'intention de, cette fois, ne tuer personne, à moins que...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tour 2 - La main du Roi   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tour 2 - La main du Roi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Café tour n (Asmodee)
» Le tueur Sans-Visage - Le retour
» Premiers Spoils "La Tour de la Main"
» Archives de la Tour de la Fauconnerie au Louvre
» [Résolu] Quelle est cette tour géante?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Megalovania :: MV archivés :: MV Game of Thrones-
Sauter vers: