Le forum des MVs, des JDRs et des Mégalos !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Dessous des Cartes : Tour 20

Aller en bas 
AuteurMessage
Maitre Chêne
Admin
avatar

Messages : 221
Date d'inscription : 13/11/2016
Localisation : Fort-Chêne

MessageSujet: Dessous des Cartes : Tour 20   Mer 31 Oct - 20:56

Sociabiliser est souvent le meilleur moyen de débloquer des opportunités qui après coup se créeront sur la base d'intérêts ou d'accords tangibles. Et dans ce domaine, ce sont tournois et banquets qui se distinguent le plus en terme d'efficacité ; du simple échange commercial à l'alliance maritale, en passant par diverses formes de connivences ou d'amitiés, c'est un passage obligatoire pour évoluer avec les PNJs de sa région, et les joueurs en général.
Voilà donc une liste des quatre régions qui ont tenu le plus de banquets et de tournoi. Il ne vous échappera pas qu'il s'agit de celles les plus solides dans leur agencement global (attention il y a un piège):

Les endroits ou on fait la fête:
 

Dorne, à l'ancienne

Période d'évolution ou croix définitive sur l'ancienne période, le conseil de régence de Dorne semble avoir pris en mains plusieurs questions en attente, outre les trivialités concernant l'éducation du jeune Prince, dernier de sa lignée, et la gestion de questions mineures. Un grand banquet suivi d'un tournoi fête les 11 ans de Doran Martell, Prince de Dorne, Sire de Lancehélion et fils d'Elia Allyrion, dont les frères bataillent avec Aemond aujourd'hui. Les participants émérites semblent promis à des places intéressantes auprès du jeune Prince, déjà bien entouré.





On note la présence dans ce conseil qui dirige aujourd'hui Dorne, outre les très influents Gulian Dayne et Teora Ferboys, d'une nébuleuse de lords, héritiers et chevaliers des Montagnes Rouges, ainsi que de quelques dorniens salés et sableux. Vu comme une organe de stabilité et de paix, sa dernière décision n'est pourtant pas surprenante ; former une milice de nobles et de guerriers protecteurs des Marches et des passes.

Seul bémol, une partie des nobles semblent avoir décidé de s'emparer de la décision et du groupe ainsi formé pour y clamer leurs propres idéaux, qui dépassent la simple défense contre les bandits, mais désigne également des voisins belliqueux et une défense nécessaire.

Malheureusement, les événements récents vont retourner les cartes...



"On se sent tout de suite plus chez soit" - Paysan random du Bief tué par un Dornien.

C'est la bannière du Roi-Vautour qui fut plantée sur les murs ensanglantés de Corcolline, avec le brasier produit par les massures de bois de Bourg-la-Colline se consumant en arrière plan. Une troupe d'à peine cinq cent (ou mille, selon certains paysans) de Dorniens a ravagé dans la nuit le château qu'ils savaient mal défendu, après s'être glissé au travers des Marches par des sentiers secrets.
Malgré une attaque audacieuse d'une poignée de chevaliers de la région, ayant vu avec horreur la colline qui surplombait leurs territoires prendre feu, le raid fut un succès ; Corcolline, passé à la torche, Bourg-la-Colline, ravagé et mis à sac, aucun habitant épargné. Les auteurs de l'assaut regagnèrent les Montagnes Rouges avec célérité, laissant un spectacle de mort derrière eux qui ne manque pas d'alerter les seigneurs des Marches de Dorne.

Apprenant la nouvelle, le Grand Septon, qui se dirigeait vers Viergétang, est parti séance tenante en bateau pour le Bief et ne tardera pas à débarquer.

Port Réal, as usual

L'hôtel des Manderly, lieu d'un tas de réceptions accueillant nombre de grands personnages à Port Réal, parmi lesquels notamment plusieurs figures des Résilients, a été incendié durant une nuit brumeuse. Une fournaise rapide consomma l'arrière du bâtiment, confirmant la thèse d'un sabotage délibéré de l'extérieur, mais ne fit aucun mort. Une pluie diluvienne évita aux bâtiments voisins une carbonisation bien peu souhaitée.

Essos, la guerre reprend

Si certains pensaient pouvoir écrire d'un coup de plume hâtif, avec la chute de Norvos, la conclusion de la Guerre de Qohor, car c'est comme ça qu'on la nomme désormais, ils se trompaient lourdement. Spectacle affolant pour les Degrés de Pierre que le passage de la flotte au complet des Îles de Fer. Deux cent galères, trois fois autant de snekkars, et quelques dizaines de dromons et de galéasses, un armada impressionnant chargé de pillards armés jusqu'aux dents. Le souvenir de l'invasion des îles d'été, encore frais, n'est rien comparé à l'armée réunie ici.
Cette flotte, qu'on pensait se diriger vers le Détroit, a directement obliqué vers Volantis pour faire jonction avec une armée encore plus impressionnante ; on lui prête, de Quarth à Braavos, 100.000 hommes et trois cent éléphants, avec généraux Tigres du Vieux Sang, dizaines de Prêtres Rouges venu des Cités Libres, et les Triarques les plus éminents de la fille de Valyria depuis un bon siècle.

Deux armées d'une importance sans pareille, qui remontent la Rhoyne vers Qohor, sans aucun doute pour amener la destruction jusqu'au coeur de la cité tant haï des nécromants et des parjures, qui, avec ses deux armées principales éloignées ; la plus importante, à Norvos, et la force secondaire à Ar Noy ; est actuellement bien démuni face à une telle menace...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://megalovania.forumactif.com
 
Dessous des Cartes : Tour 20
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pro Tour Nagoya
» Le format du Pro Tour Philadelphie changé en Modern
» Liste des Cartes Interdites maj by nono (01/09/09)
» Cartes promos, Judges, Gateway, FNM ...
» Archives de la Tour de la Fauconnerie au Louvre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Megalovania :: Le Trône de fer V2 :: Le Jeu des Trônes-
Sauter vers: