Le forum des MVs, des JDRs et des Mégalos !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Le Bouclier du Sud

Aller en bas 
AuteurMessage
Arkland



Messages : 7
Date d'inscription : 03/07/2018

Le Bouclier du Sud Empty
MessageSujet: Le Bouclier du Sud   Le Bouclier du Sud Icon_minitimeSam 14 Juil - 20:17

Le Bouclier du Sud Tzolzo15


Le bouclier du sud est l'une des quatre îles boucliers et, comme pour chacune d'entres-elles, son seigneur a pour devoir de protéger l'embouchure de la Mander contre les pirates, fer-nés et autres ennemis potentiel du Bief. La famille Serry qui gouverne l'île n'a guère marqué l'histoire de Westeros du fait qu'elle ne soit qu'une maison mineure mais ses hommes comptent parmi les meilleurs du Bief.

Le Bouclier du Sud Ben_zw11

Le Bouclier du Sud Sans_t13

Osbert Serry :


Le Bouclier du Sud Knight13


Il est feu le père des quatre membres actuels de la famille Serry. Ce fut un homme craint des pirates car il était un grand guerrier et s'appliquait particulièrement à sa tache en poursuivant ce qu'il appelait "les déchets des mers" dans les moindres recoins. Il voyagea à travers tout Essos et Westeros en prenant bien soin de faire suivre sa progéniture. Et malgré tout ce qu'il vit il était attaché au passé et rechignait au moindre changement ce qui provoqua un retard technologique naval. Il était un homme dur mais respecté de ses soldats, cependant ses enfants ne l'appréciaient guère. En effet le caractère parfois violent de ce personnage lui a valu de ce faire profondément haïr par son aîné et craint par ses trois autres enfants. Il mourut finalement lors d'un assaut de trois de ses navires par une flottille Greyjoy. Le brouillard fut tel qu'il était difficile de distinguer les amis des ennemis. Les fer-nés furent repoussés mais on retrouva le vieux seigneur tué d'un carreaux d’arbalète dans la gorge. Son fils aîné le ramena sur l'île et l'enterra face au large comme Osbert l'avais souhaité.



Le Bouclier du Sud Battle13

Jayne Serry :


Le Bouclier du Sud 65a1a812

Elle est feu la mère des quatre membres actuels de la famille Serry. Née comme étant une Flower, elle ignore qui était son père (apparemment un noble), sa mère, elle, était serveuse sur le continent. Osbert l'épousa par amour, et il ne se trompa guère de parti ! Car lors des (très) nombreuses expéditions de son époux, elle avait pour tâche d'assumer la régence du bouclier du sud, ce qu'elle continuât de faire après la mort de celui-ci, jugeant son fils trop jeune pour prendre le titre de seigneur. Ce fut une femme pugnace et forte considérée et respectée de tous. Elle enseigna la stratégie, la bienséance et la politique à ses enfants qui l'adoraient même s'ils ne l'écoutaient pas toujours. Elle mourut finalement de maladie et fut enterrée à sa demande prés de son époux lors d'un cérémonie ou seuls étaient présent les membres de la famille.




Garth Serry :

Le Bouclier du Sud E85d0911

Il est l'actuel seigneur du bouclier et l'aîné des quatre  membres actuels de la famille Serry. Etant un homme pragmatique, il vise à moderniser le plus possible sa flotte, son armée et son île (ce qui était d’ailleurs une source de conflit avec son père). C'est une personne extrêmement appréciée et respectée de son entourage et de son peuple. Sa garde personnelle est d’ailleurs assurée par ses meilleurs combattants et amis ( Lort, Keynes, Answert et Joy) qui sont tous issus de basse extraction. Ses nombreux voyages lui ont permis d'accumuler de l'expérience dans bien des domaines et font de lui un leader exemplaire. Il est marié à Daella Chester fille de Moriblad Chester, le vieux seigneur quasi-sénile du bouclier vert. Ils ont eu deux enfants: Ardric et Calla. Il se maria par amour et sa position actuelle lui confère également la régence du bouclier vert. En effet, Moribald n'est plus très "apte" à conserver ses fonctions.


Talbert Serry :

Le Bouclier du Sud C1deca11

Il est le second fils et le benjamin des quatre membres actuels de la famille Serry. A sa naissance, son père fut fou de joie d'avoir un second héritier. Il fut d'abord avec lui tendre et affectueux, du moins jusqu’à que le mestre vint le trouver pour lui dire que son fils souffrait d'un mal qui ne lui permettrait pas de monter en bateau sans avoir des vertiges et des vomissements. Suite à ça, les seules fois où Osbert s'intéressait à son fils furent les moment où il l'utilisait comme sac de frappe, l'accusant de tout les maux. Seul Garth le protégea des torgnoles paternelles. Pris d'admiration pour son aîné, Talbert s’entraîna chaque jour de sa vie à l'épée et à la stratégie pour le rendre fier. Il développa un grand sens de l'honneur et se plaça comme un exemple à suivre en matières de chevalerie. Contrairement aux restes de sa famille, il est d'un caractère plus calme qui lui permet de faire de bonnes analyses lors de situations critiques.


Ameria Serry :


Le Bouclier du Sud C59c0f11

Elle est l'une des jumelles des quatre membres actuels de la famille Serry. Ameria est à la féminité ce qu'un ours est à la délicatesse. Ne possédant ni les manières des dames de la cours, ni la force physique de ses frères, elle dut se faire elle même sa place au sein de l'île. Lors de son enfance elle suivait partout son père en expédition et aimait par dessus tout découvrir de nouvelles terres, cultures ou civilisations. En grandissant elle montra ses qualité en tant que capitaine pour finalement avoir son propre navire: une boutre quelle baptisa vif-argent. Son équipage et la plupart des marins l'apprécient particulièrement et l'ont surnommé la vierge de fer (compte tenu de sa condition et de son caractère, disons... bien trempé ! ). Ce n'est pas le cas des nobles ou des chevaliers qui ne supportent pas son arrogance.


Lia Serry :


Le Bouclier du Sud Drazen10

Elle est l'une des jumelles des quatre membres actuels de la famille Serry. Total opposé de sa sœur au point d'être surnommée la fausse jumelle, elle est la représentation même des dames de la cour. Elle passa la majorité de son enfance auprès de sa mère et ne voyagea que peu de fois avec son père. Elle consacra le temps passé au Bouclier du Sud à développer sa réflexion, sa culture et ses manières. Maintenant elle fait office de conseillère auprès de son aîné et est d’ailleurs la seule (avec sa jumelle) à le contredire ou le réprimander. A l'instar des membres de sa famille qui sont plutôt axés sur le plan militaire, Lia a développé un certain talent sur les intrigues politiques et les joutes intellectuelles.


Daella Chester :

Le Bouclier du Sud Bd11b310

Daella est l’héritière du Bouclier Vert, la femme de Garth et la mère de Calla et Ardric. Moribald, son père, fut un seigneur admiré par son peuple, du moins jusqu'à qu'il prenne un violent coup de masse au niveau du crâne. Cela ne le tua pas mais il resta un long moment alité et perdit une partie de ses capacités mentale. La mort de son épouse deux ans plus tard n'arrangea rien, il tomba dans une terrible dépression qui l'acheva psychologiquement (il réussi à se remarier plus tard mais sa seconde épouse mourut lors de la naissance de son fils). Après tout cela Moribald n'était plus bon à rien et étant donné que son unique fils était parti à Hautjardin en tant que pupille, il laissa sa fille prendre la régence. Daella dut faire face à la colère de la plupart des nobles de l'île qui ne supportaient pas de voir une femme, trop jeune (de leurs avis) et à la santé fragile de surcroît, au pouvoir. Elle ne pouvait compter que sur l'un des plus anciens compagnons d'armes de son père : Gurdan, un vieux capitaine craint ou respecté selon le point de vue. Cependant avec son appui elle réussi à rassembler un bloc de partisans qui sécurisa définitivement sa position de régente. Elle fit la connaissance de son époux lors d'une réunion regroupant les différents Lords des îles bouclier, ils se marièrent presque immédiatement et eurent plus tard leurs deux enfants. Aujourd'hui elle assiste son mari et s'occupe de la régence des îles lors de ses absences. Daella ne possède pas de talent particulier pour la politique ou la guerre, néanmoins, son altruisme, sa compréhension et sa douceur font d'elle une personne très appréciable et lui permette de bien s'entouré relativement facilement.


Dernière édition par Arkland le Lun 29 Oct - 23:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arkland



Messages : 7
Date d'inscription : 03/07/2018

Le Bouclier du Sud Empty
MessageSujet: Une bien désagréable soirée   Le Bouclier du Sud Icon_minitimeSam 29 Sep - 2:02

Une bien désagréable soirée :



On entendait les hommes hurler et les mats s’effondrer. L'odeur putride des marins égorgés, éventrés ou brûlés-vif était omniprésente.
Il avait du mal à respirer, son casque cabossé le faisait souffrir plus qu'il ne le protégeait et son bouclier lui paraissait plus lourd que jamais. Garth se redressa alors en lâchant un râle de douleur. Il vit que le navire était déjà partiellement détruit.
La plupart des soldats Serry comme Fer-nés n'étaient que des cadavres. Les 2 autres navires, probablement en pleine affrontement, n'étaient absolument pas visibles, le brouillard masquait tout. Il regarda autour de lui, médusé par cette vision d'horreur. Comment une simple escarmouche pouvait-elle être aussi violente ?
Les hurlements d'Osbert le sortir de sa torpeur :

-Qu'attends tu ? Bats-toi sac à merde !

Garth vit alors un des fer-nés lui foncer dessus, hache en main, en hurlant. Il para d'abord le coup avec son bouclier qui se fendit de moitié puis enfonça son épée courte dans le visage de son assaillant. Il balança son bouclier, désormais, inutile puis cria :

- Boucle-la vieil emmerdeur ! C'est de ta faute si on en est la !

Le brouillard s'épaissit davantage, si bien que le jeune homme ne voyait plus que 1 mètre devant lui.
Alors que les bruits de la bataille semblaient s'éloigner, il vit une lueur dans la brume et s'y dirigea instinctivement. Il entendit un son sourd et répétitif, puis une voix grave qui l’appelait. Plus il se rapprochait, plus cela s’éclaircissait. Puis un vint un grand flash de lumière.

- Hé oh ! Garth tu te réveilles ? Ton beau-père te cause. Dit Joy en claquant des doigts devant son visage.

Le jeune lord cligna d'abord des yeux, interloqué, et encore un peu dans les vapes. Il observa la salle dans laquelle se trouvait sa famille et quelque autres nobles ou notables des îles bouclier, tous mangeant autour d'une grande table qu'il présidait. L'odeur du gras et du vin emplissait la pièce.
Comme d'habitude à ce genre d'événements, Ameria prenait un malin plaisir à parler comme un patron de bordel et à jouer les boutes-en-train pour taquiner les noblions un peu trop coincés. Talbert essayait tant bien que mal de contenir les ardeurs de sa sœur et s'excusait à tout bout de champs auprès des invités. Lia contenait difficilement le fou rire que lui provoquait le spectacle donner par sa jumelle. Daella, elle, soupirait devant le manque de tenue dont faisait preuve sa belle-sœur. Visiblement, le jeune homme s'était assoupi. Le vin et la fatigue ne font pas bon ménage. Pendant ce temps, Moriblad chatouillait ses petits enfants, lesquels, se tortillaient en riant à gorge déployée. Il se tourna vers son beau-fils et dit :

-Dis gamin, si l'vin t'voit déjà dans l'vappe à ton age t'est pas sorti d'l'auberge c'est moué qui t'le dit.

Et comme d'habitude, le vieux sénile était ennuyeux à mourir. Au moins il s'occupait bien de ses petits enfants.
Garth souffla un peu et répondit :

-Effectivement je risque de ne pas être bon à grand chose dans mon état. Je vais aller m'aérer un peu, on reprendra notre discussion plus tard. De quoi parlions-nous déjà ?

-L'baisse n'table des crabes sur l'rochers prés du ch'teau.

Garth soupira de dépit et ajouta :

-Oui c'est ça la... baisse des trucs...

Joy le suivit jusqu'à la porte et demanda :

-Tu veux que je t'accompagne ?

-Non c'est bon, reste ici je vais juste faire un tour histoire de respirer.

Il marche le long de la côte. L'odeur des embruns lui fit un bien fou. Il arriva alors devant la tombe de ses parents et s'assit à côté. Il respira un grand coup et dit :

-C'est incroyable, tu est mort et ton souvenir arrive encore à me faire chier.

Puis il se leva et repartit en direction du banquet. Sur le chemin il se rappela de l'un des entrainements avec son père étant petit. Il se souvint de l'enfant qu'il fut, recroquevillé sur le sol, se dressant au dessus de lui, son paternel, qui vociférait :

-Si tu pleures pour si peu, tu te feras tuer par le premier déchet des mers venu ! Debout !

Une servante se jeta sur l'enfant terrifié, le prit dans ses bras et supplia ;

-Pitié mon seigneur, il n'a que 5 ans !

Osbert explosa de rage. Frappa la servante en hurlant :

- Il à DÉJÀ 5 ans ! Hors de ma vue !

L'arrivée à la salle le fit revenir à lui. Intérieurement, il se jura de ne jamais être un père qui lèverai la main sur ses enfants.


Dernière édition par Arkland le Lun 29 Oct - 10:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arkland



Messages : 7
Date d'inscription : 03/07/2018

Le Bouclier du Sud Empty
MessageSujet: Rapport journalier   Le Bouclier du Sud Icon_minitimeSam 29 Sep - 16:14

Un jour ordinaire :








"... C'est sur ce non-lieu que se clôturèrent les audiences matinales."
Ce fut le dernier crissement de ma plume pour ce matin. Je soufflai légèrement sur l'encre encore humide avant de fermer mon journal.
Ayant assez de respirer l'air poussiéreux de la bibliothèque, je descendis les escalier vers la terrasse  et m'assis sur l'un des bancs face à la mer. La chaleur du soleil réchauffait mes vieux os tandis que le son des vagues chantait en moi telle une berceuse.
J'entendis alors les pas lourd arrivant de la tour. Garth apparut devant moi, le sourire aux lèvres :

-Eh bien mestre Oryian ? Vous quittez enfin un peu la bibliothèque !

-Effectivement mon seigneur, le temps que j'y passe me parait de plus en plus long.

-Vous avez bien raison de changer d'air de temps en temps...

Garth n'eut pas le temps de finir sa phrase que déboula en trombe Ameria, visiblement essoufflée, un sourire en coin. Je la connaissais depuis l'enfance. Cela indiquait forcément qu'elle voulait quelque chose.

-Mon très cher frère, m’accorderiez vous , à tout hasard, un peu de votre temps ?

-Arrête ton manège et accouche... Dit-il en lui lançant un regard noir.

-Alors j'ai une super idée d'expéditi...

-Non

-Pourquoi tu refuses sans entendre la suite ?

Garth soupira un grand coup avant de monter le ton :

-La dernière fois que tu m'a annoncé une "idée révolutionnaire", c'était une stupidité sans nom qui aurait coûté beaucoup et ne nous aurait rien apporté de bon !

-Tu n'as même pas voulu que l'on essaye ! Elle était très bien mon idée de partir en  expédition pour l'ancienne Valyria. Je suis sure que tu refuses parce que je suis une femme !

-Je ne refuse pas parce que tu est une femme mais parce que tu est un aimant à emmerdes ! Quand tu étais partis en expédition à Braavos, tu t'est battu avec des contrebandiers et tes marins t'ont secourue in extremis !

-Ils pratiquaient des prix sur l’alcool qui auraient scandalisé n'importe qui. En plus ils m'ont insultés !

-L'un deux t'as dit d'aller voir ailleurs quand tu t'es mis à faire des esclandres et tu lui a pété la mâchoire !

-Qui t'a dit ça ? répondit-elle interloquée.

-Ton second !  Qui, accessoirement, à manqué de perdre une œil dans la mêlée !

-Oh l'enfoiré...

-Tu n'iras nulle part pour l'instant ! On a besoin de toi ici ! Le mariage Redwyne est dans 1 mois et tu devras assurer la régence aux cotés de Daella !

-T'aime ça donner des ordre, hein ? Raclure de bidet va !

En réponse Garth mit un coup de boule dans le nez de sa cadette qui riposta en suivant d'une droite dans la mâchoire. La bagarre continua 1 à 2 bonnes minutes et se changea en flot d'insultes lorsque les gardes et moi-même arrivions enfin à les séparer.
Il me plaisait malgré tout de voir pareil source d'énergie chez ces jeunes gens.
"Lord Osbert" pensai-je "La relève est assurée."

Rapport journalier
Mestre Oryian


Dernière édition par Arkland le Lun 29 Oct - 11:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arkland



Messages : 7
Date d'inscription : 03/07/2018

Le Bouclier du Sud Empty
MessageSujet: La rose des Serry   Le Bouclier du Sud Icon_minitimeSam 27 Oct - 1:51

La rose des Serry :





Alors que le zénith frappait le terrain d'entrainement, Talbert peinait à rester debout. Il s'exerçait au combat sans interruption depuis le levé du jour, la fatigue et les bleus sur son corps commençaient à le faire souffrir. Son adversaire, lui, restait droit, impassible.
Un ultime coup, voila ce que le jeune homme pensa être le plus efficace. Celui qui lui faisait face avait plus d'expérience, de technique mais il avait légèrement moins de force brute et le double de son age, s'il parvenait à le frapper de toutes ses forces, il pourrait renverser la balance.
Alors il fonça, épée en garde haute, droit sur l’ennemi. L'opposant se contenta de se décaler sur la droite avant d’asséner un violent coup de pommeau dans la tempe du jeune homme qui chuta lourdement sur le sol. Cette-fois ci il ne se releva pas. Le coup l'avait à moitié assommé et il lui fallut un certain temps pour retrouver toutes ses facultés.

-Vous y étiez presque jeune maître, mais vous avez encore beaucoup à apprendre.

Talbert soupira avant de prendre la main qu'on lui tendait.

-Je sais ser Woldred. C'est bien pour cela que je vous ai fait demander.

L'homme qui l’entraînait était un ancien capitaine à la retraite, adoubé chevalier par son frère aîné quelques jours avant. C'est sa valeur au combat et en tant qu'instructeur qui lui valut d'obtenir un tel titre, techniquement, il pourrait bien être qualifié de mentor idéal.
Ils débattirent alors des meilleurs positions de combats, des mouvements, des stratégies, quand un clappement de main les interrompit.
Lia marchait vers eux, vêtue d'une robe rouge rubis et d'un châle blanc nacre brodé de roses lequel était illuminé par le soleil. Elle leur dit en souriant :

-Impressionnant entrainement messires, cela ne suffit-il pas pour aujourd'hui ?

Elle se tourna vers le vieux chevalier :

-Ser Woldred, je vous suis reconnaissante de vos leçons. Puis-je cependant vous emprunter mon frère ?

-Inutile de ma le demander ma dame. Messire. Je vous laisse...

Il s'inclina formellement avant de quitter le terrain pour rejoindre sa famille. Lia tendit une gourde à son frère qui ne se fit pas prier pour immédiatement vider son contenu.

-Tu tiens tant que ça à t'épuiser ? Ne voudrais-tu pas faire autre chose pour une fois ? Tu as bien d'autres talents que celui de la guerre...

-Peut-être... Mais c'est celui qui est le plus utile à notre frère.

Lia grimaça : -Pense un peu plus à toi plutôt que tout juger à travers lui.

-Pourquoi ? C'est un excellent modèle non ? De toute façon, moi je veux juste lui être utile.

Lia regarda dans la direction d'ou Woldred était parti et soupira :

-Un excellent modèle... Ses décisions sont pourtant loin d'être toutes les meilleures. Regarde ton "mentor", le fait qu'on lui est octroyé le titre de chevalier fait grincer plus d'une dent. Ton frère ne considère pas assez les nobles...

Talbert s'indigna : -Il méritait ce titre et c'est un très bon instructeur ! Tu préférerai que Garth marche sur son peuple et privilégie les puissants comme le font beaucoup d'autres seigneurs ?

-Je nie pas le talent de ton "mentor" et je ne voudrais pas que Garth méprise le bas peuple. Mais tes paroles confirment mes craintes : ils font de toi un soldat. Pour le bon fonctionnement de notre maison nous avons besoin de ceux qui ont les hommes et l'or, en l’occurrence, les nobles. Tu te mets à mépriser la politique au profit de ton idéal chevaleresque tout comme Garth et ton instructeur !

-Peut-être... Mais cela me convient.

-Et puis Garth n'est pas un bon exemple. Il reprochait à notre sœur son caractère à tendance belliqueux et il a déclenché une bagarre pendant un mariage royal ! Résultat cela a tendu nos relations avec l'Orage, il s'est pris un poignard dans la jambe et notre suzerain a dut payer une rançon astronomique pour un misérable bout de métal.

-Au moins Lord Whent doit l'apprécier un peu plus à présent. Répondit Talbert embarrassé.

Lia souffla de dépit et ajouta :

- Maintenant lors de tes journée libres, tu t’exerceras à l'épée et à l'équitation le matin et tu étudieras avec moi l’après-midi et ce n'est pas négociable.

-Pardon ? A quel moment à tu crus que tu pouvais m'y forcer ?

Lia fixa son frère avant de lui lancer un ultimatum en ricanant :

-Très bien faisons un duel, si je gagne tu devras te plier à mes exigences, si je perds je te laisse tranquille.

Le jeune homme fut interloqué par la proposition de sa sœur et ne sut ajouter ne serait ce qu'un mot. Pendant ce temps, Lia s'approchait en souriant et arriva face à lui. Talbert était de loin plus massif qu'elle et avait bien une tête de plus mais elle ne semblait pas se décourager pour autant.

-Mon chère petit frère, dit-elle en lui posant sa main sur la joue gauche, je vais t'enseigner une leçon...

Un moment de silence ce fit. Tout à coup Lia sortit une dague et rafla le menton de son frère qui se pencha vers l’arrière pour esquiver, elle attrapât alors le col arrière pour utiliser son poids et le plaquer au sol. Lorsque Talbert comprit ce qui se passait, il était allongé avec sa sœur qui lui mettait un couteau sous la gorge.

-Toujours être le plus sournois.

Elle se releva et s’épousseta avant se mettre en route pour le château. Sans se retourner, elle ajouta :

-Bien sur je t'attend à la bibliothèque après le repas.

Il resta au sol, pensif. Il était plus fort, plus grand, avait plus de réflexes, pourtant elle l'avait vaincu avec une grande aisance. Il se dit qu'il valait mieux observer les deux façons de faire que l'on lui proposait avant de choisir sa propre voie. Il se releva et partit lui aussi en direction du château.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arkland



Messages : 7
Date d'inscription : 03/07/2018

Le Bouclier du Sud Empty
MessageSujet: Du fer à la fleur   Le Bouclier du Sud Icon_minitimeVen 8 Fév - 1:05

Du fer à la fleur :




Le bâton virevoltait, faisant des bruits de fouet. Les assauts répétés eurent raison de la défense d'Ameria qui fut déséquilibrée et projetée au sol. Gurdan la regardait, l'air narquois.

-T'arriveras pas à grand chose comme ça. Dit-il en ricanant.

La jeune fille se releva d'un bond avant de foncer sur son adversaire. Elle ne comprenait pas, comment un vieux guerrier chauve, à la panse arrondie et à l'air fatigué pouvait-il la dominer à ce point ? Chaque geste, chaque déplacement, il ne les anticipait pas, il les lisait.
Pour elle c'était aussi humiliant que frustrant, malgré 1 mois d'entrainement avec lui, il lui semblait que rien n'avait changé. Qu'elle n'avait pas progressé d'un iota.
Et voila qu'une nouvelle esquive et un coup dans la cheville la remettent à terre. Ameria frappa le sol comme si il était responsable de son impuissance qui la tourmentait tant. Gurdan soupira :

-Tu est bien dur avec toi même. Regarde toi, il y a 1 mois je ne te voyais pas capable d'affronter un poisson... Maintenant tu pourrais sans problème affronter une chèvre !

Le visage de la jeune fille se crispa de colère :

-Une chèvre ?!?

-Oui, mais vielle... malade... et boiteuse...

Ameria se leva, donna un grand coup de pied dans son bâton et partit vers le bord de mer. Gurdan souffla, visiblement la blague n'eut pas le résultat escompté. Il la rejoignit. Elle était accroupie sur un rocher, le regard perdu au loin, vers le coucher de soleil.

-Pourquoi je n'y arrive pas... hein ?

-Rooh, prend pas au sérieux ce que je t'ai dit. Tu sais bien que je plaisante ! Ecoute, en arrivant t'avais rien à envier à la plupart des soldats, et maintenant tu pourrais tous les foutre à terre. Que veux-tu de plus ?

-Je sais pas... Etre capable de botter le cul d'une personne aussi forte que Manfreid Whent ou Argan Swann par exemple... Lui répondit-elle en grimaçant.

Gurdan se frappa le visage avant d'ajouter :

-Si tu compares une chaumière à un château aussi, tu va te suicider avant tes trente ans !

-Va te faire mettre vieux fou...

-HA ! Si je devais avoir 1 putain de dragon d'or à chaque fois que tu me dit ça, je serai plus riche que l'un de ces foutus sodomites maniérés de l'ouest !

Ameria ne put retenir son fou-rire. Le vieux sourit, satisfait de sa blague de mauvais goût et de son effet sur sa disciple. Puis il reprit :

-C'est quand même dommage que tu ais le langage et l'attitude d'un patron de bordel, avec le joli minois que t'as, t'aurais du succès. Je connais plus d'un petit seigneur parfumé qui t’enlèverait dans la nuit pour t'épouser en cachette si tu portais autre chose qu'une armure.

-Je porte autre chose des fois... répondit-elle en rougissant.

-Les cottes de maille, ça compte pas.

La jeune fille rougit de plus belle et se défendit :

-Je connais les robes et ces putains de bonnes manières figure-toi !

-Tu fais pas grand-chose pour les appliquer tes bonnes manières. Ricana Gurdan.

Ameria gonfla ses joues et tourna la tête. Sa réaction amusait le vieux marin, qui même si il n'avait pas d'enfants, avait l'impression de goûter aux joies de la paternité. Il reprit d'un air sérieux :

-Non vraiment, tu devrais penser à demander des conseils à Daella. Elle t'apprécie, et je suis sûr que ça lui ferait plaisir...

-Tsss, les banquets, les fleurs et les broderies ne m'intéressent pas. Je veux voir de nouvelles terres ! Explorer les océans !

Gurdan soupira :

-Peut-être, mais rien ne t'empêche de te pauser un peu de temps à autre. En plus cela t'éviterait les remontrance de tes deux aînés.

-Je verrais... répondit-elle songeuse.

Gurdan sourit, satisfait.

-Allez vient-en ! On va se prendre un bon repas chaud. Tu l'a mérité et de toute façon la nuit tombe.

Tout deux prirent la direction du château. Pendant le repas, Gurdan lui gratifia des nombreuses anecdotes rocambolesques dont il avait le secret. Puis il parla longuement avec Moribald pendant que celui-ci jouait avec ses petits-enfants.
Ameria se leva de table et monta les escaliers sans un bruit, traversa les couloir, puis ouvrit une porte. Daella l'attendait, assise prés du feu, un livre sur les genoux. Elle lui sourit et lui fit signe de s’asseoir. Ameria rentra et ferma la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arkland



Messages : 7
Date d'inscription : 03/07/2018

Le Bouclier du Sud Empty
MessageSujet: Flot de souvenirs   Le Bouclier du Sud Icon_minitimeJeu 21 Fév - 22:39

Flot de souvenir :





L'air tiède s’enfonçait dans les fenêtres du château, l'odeur de la mer et des fleurs l'accompagnaient. Garth descendit les escaliers, il se sentait léger, heureux, ces jours cléments d'été étaient ceux qu'il préféraient. Le bonheur fut de courte durer, des cris ce faisaient entendre en contrebas, ce qui le fit presser le pas. Il vit son petit frère recroquevillé, pleurant toute les larmes de son corps et son père, Osbert, hurlant de toute ses forces sur le pauvre gamin en le frappant avec un bâton.

-Minable ! Déchet ! Pas fichu de tenir sur un bateau, et ça ose porter mon nom !

Un coup d’œil suffisait pour remarquer que le lord du bouclier du sud était passablement éméché. Garth saisit le bout de bois et l’arracha des mains de sont père en lui jetant un regard noir. Le paternel se retourna, furieux.

-HO ! Tu te crois où pauvre merde ? Ce n'ait pas parce-que tu est l’héritier que tu peut tout te permettre !

Sur ces mots, il se jeta sur son fils. Celui-ci se contenta de l’esquiver en faisant un simple pas de coter. l'ivrogne s’effondra lamentablement sur le sol avant de tenter de se redresser tant bien que mal.

-Je vais te...

-Laisser tranquille ! répliqua Jayne.

Le lord eut tout juste de le temps de se retourner qu'il reçu une gifle colossal dont le son retentit dans tout le château. Complémentent sonné par ce qu'il venait de ce passer, il ne put que balbutier quelques mots incohérents pendant que sa femme qui se tenait face à lui, le foudroyait du regard. Des gardes arrivèrent dans la pièce, on pouvait lire dans les yeux de certains du mépris pour leurs seigneurs. Jayne pris alors la parole d'une voie forte :

-Je pense que vous vous êtes suffisamment donné en spectacle pour aujourd'hui. Gardes ! Votre lord est fatiguer. Veiller à le conduire dans sa chambre et à lui fournir de l'eau pour qu'il se désaltère convenablement.

Les gardes prirent alors Osbert par les bras et l’emmenèrent dans les couloirs, celui-ci ne broncha même pas, il était complètement perdu dans ses pensées. Son épouses soupira :

-Ça devient de pire en pire... Surveille ton père veut-tu...

Garth acquiesça. Puis, un grand souffle imbibé de fumé déferla dans la pièce et l'endroit changea. Il se trouvait dans un couloir sombre, prés d'une porte entrouverte.
Il pouvait la reconnaître, c'était celle de la chambre de sa sœur, Lia. Le jeune homme perçu alors des plaintes étouffer, son sang ne fit qu'un tour et il enfonça la porte. Il vit son père allongé sur sa sœur, celui-ci lui couvrait la bouche de sa fille avec l'une de ses mains et lui empoignait le bras avec l'autre. Garth explosa, il dégaina une dague, bondi sur Osbert et lui pris un œil. Le lord gémi et sortit de la chambre en titubant. Lia pris son frère dans ses bras en pleurant. Le jeune homme tentait tant bien que mal de rassurer sa sœur avant qu'un nuage de brume envahissent la chambre.
Cette fois il était en armure complète, sur le point d'embarquer dans un navire. Il vit sa mère, les yeux plein de dégoût et tenant fermement ses deux filles, observer Osbert qui s’apprêtait à monter sur le pont.
Lorsque celui-ci passa à coter de son fils, il lui montrait son œil crevé et lui dit :

-Ça va se payer !

-Compte la dessus... Lui répondit Garth en grognant.

La brume envahis de nouveau la scène et se leva, laissant Garth au milieu d'un navire partiellement détruit. Il baissa les œils et vit son père étendu sur le sol, l'air stupéfait, un carreaux dans la gorge.
Tout devint alors gris et quand les couleurs revinrent, ce fut pour montrer l'enterrement du lord, tous pleuraient, sauf les membres de sa famille.
Garth tendis alors sa main vers sa mère et ce fut Daella qui la saisit. D'abord stupéfait par ce qui venait de se passer, il secoua la tête et regarda autour de lui. Il était à son mariage, son épouse le regardait avec un sourire radieux. Il l’embrassa.
Lorsqu'il releva la tête, son fils et sa fille se jetèrent sur lui en riant. Il les souleva en imitant le bruit d'un monstre :

-Graaah, je vais vous manger !

Les deux bambins rirent de plus belle et gigotèrent dans tout les sens, puis il entendit leurs oncle les appeler. Talbert se tenait assis juste à coter avec Ameria et Lia sur un des bancs d'une terrasse ensoleiller du château.
D'un coup tout devint noir et Garth vit ses enfants remplacé par le message d'un corbeau : Corcoline avait brûlé et les seigneurs du bief clamaient vengeance. La lumière revint, il était sur l'un de ses longships et pouvait voir Lancehélion sur laquelle flottaient les étendards Baratheon.

-Alors ça fait quoi d'être dans une guerre ?

Le jeune lord se retourna brusquement vers la proue où il vit son père, les yeux rouge avec son carreaux dans la gorge, souriant comme un démon. Nul ne semblait le voir car personne ne réagissait.

-Et donc ça valais vraiment le coup de faire ça ? C'est sur que ta l'air d'être un bien meilleur lord que moi ! Dit-il en ricana.

Garth pris une inspiration, avança vers Osbert et le regarda droit dans les yeux.

-Tu veut savoir la différence entre toi et moi ? Moi je suis vivant, à la tête de deux des îles boucliers avec une famille qui me soutient. Et toi tu n'est qu'un énième cadavre pourrissant sous terre qui ne laissera bientôt plus aucune trace. Maintenant disparais, tu n’effraye plus personne à présent.

Le cadavre sourit avant que son corps tombe en poussière et se face emporter par le vent.
Soudain un bruits sourd surgis et Garth se réveilla. Il était allongé à l’arrière du longships. la nuit était clair et calme. Joy, l'un de ses gardes et amis, s'approcha de lui :

-Seigneur ? Tout va bien ?

Garth d'abord confus, mit un certain temps à répondre avant de finalement lâcher un :

-Oui, oui tout va bien.

Il se leva et se dirigea vers la proue, songeur, observa les étendards des îles bouclier flottant dans le ciel surmonté de celui de la famille Tyrell. La mer avait la couleur noir des ténèbres, l'air était tiède et humide et l'eau faisait doucement ballotter le navires. Le jeune homme repartit finir sa nuit, en étant sûr qu'à présent elle serait plus paisible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arkland



Messages : 7
Date d'inscription : 03/07/2018

Le Bouclier du Sud Empty
MessageSujet: Les Quatre Boucliers   Le Bouclier du Sud Icon_minitimeJeu 4 Avr - 1:34

Les Quatre Boucliers :





Le bateau craquait et ballottait paisiblement dans la mer, Garth respirait les embruns, écoutait le chant des mouettes et admirait les îles, fiers, dressées au dessus des eaux.

-Heureux d'être à nouveau chez toi ?

Lia, souriante, s'approcha doucement de lui et vint se tenir à ses cotés, s'accoudant aux rebords du navires.

-Tu devait en avoir assez de ne voir que des côtes arides et rocheuses.

Le jeune homme esquissa un sourire : -Il est vrai que je préfère amplement nos terres vertes et fertiles, à Dorne elle ne sont pas aussi nombreuses... Je suis surtout heureux de revoir notre famille.

-Mais j’espère bien ! lui répondit-elle en lui frappant l'épaule.

Tout deux rires avant que Lia ne reprenne : -Ardric et Calla étaient impatients de te revoir, Daella aussi même si elle ne l'exprimait pas tant que ça. Il faut dire qu'elle déteste que l'ont remarque son inquiétude.

Garth acquiesça d'un signe de tête, quand ils entendirent un juron de marin. Rien d'étonnant vu que Talbert venait de vomir sur l'un d'entres eux. Il se traîna avec toute les peines du monde jusqu'à son frère et sa sœur qui l’aidèrent à se redresser avant qu'il ne vomisse de nouveau, par dessus-bord cette fois.

-Tu devrai t'allonger, lui dit Garth, ou sinon tu va finir par te déshydrater avant que l'on accostes.

Talbert s'essuya la bouche avant de répondre : -Ça devrai aller, on est arrivés.
En effet, le château du Bouclier Vert apparut face à eux, sur les pontons on pouvait aperscevoir les étendarts Serry et Chester, une dizaines de soldats, quelques serviteurs ainsi que Daella et ses deux enfants.

Le navires accosta à quai et Talbert se rua sur la terre ferme. Il se tint face contre terre en marmonnant :  "Un sol qui ne bouge pas, un sol qui ne bouge pas,...". Deux des servantes lui apportèrent de l'eau et un linge, et sa nièce lui sauta au cou en se moquant de lui. Garth et Lia descendirent du bateau et se dirigèrent vers Daella et son enfant. Ardric se jeta dans les bras de son père et Daella s'approcha pour l'embrasser.

-Bon retour. Lui dit-elle, un large sourire aux lêvres.

-Ameria n'est pas ici ? Demanda Lia.

-Elle est à l'intérieur, elle se prépare, d'ailleurs je pense qu'elle va vous étonner tout à l'heure.

Garth et Lia se regardèrent, interloqués. Dealla tapa dans ses mains avant de proposer : -Et si nous allions à l'intérieur ? Les Lords Houett et Grimm ne sont pas encore arrivés, nous avons encore un peu de temps devant nous.

-Tu as raison allons-si, répondit Lia, Talbert ça va mieux ?

Le jeune homme avait retrouvé des couleurs et semblait en meilleur forme :

-Oui, allons-y.

Tous prirent la direction du château, en chemin, Daella chuchota à l'oreille de son mari : -Puisque vous êtes enfin rentré, nous allons nous éclipser un petit moment dans notre chambre.
Garth voulu répondre mais sa femme pausa sont doigt sur sa bouche : -C'est un ordre Lord, immédiat et non-négociable.

Puis le soir tomba, Garth se leva de son lit et regarda par la fenêtre, en contrebas, il vit son Talbert qui entraînait Ardric à l'épée. Daella le rejoint et le pris dans ses bras.

-Il s’améliore de jour en jour, il sera aussi fort que toi...

-Surement plus s'il continu comme ça. Ha...

-Que se passe t'il ?

Garth montra du doigt des voiles qui apparaissaient au loin, on pouvait y reconnaître les blasons des Grimm et des Houett : -Nous devrions nous habiller, nous invités arrivent.

Le château entra dans un véritable branle-bas-de combat. Chaque serviteurs rejoins la place qui lui était assigné. Les familles Serry et Chester, elles, prirent place devant les quais. Les navires accostèrent, lord Houett était accompagné de deux de ses fils ainsi que de sa femme, lord Grimm, lui était accompagné de sa femme et de son frère.

-Où est Ameria ? Murmura Lia à Talbert.

-Ardric et Calla m'ont dit qu'elle serait là dans les temps. Lui répondit-il.

-Mes seigneurs, s'exclama Daella, bienvenu au Bouclier Vert. S'il vous plait, suivez nous, nous serviteurs vont installer vos affaires dans vos appartements.

Serry, Chester, Houett et Grimm échangèrent quelques accolades et poignée de mains avant de se diriger vers la salle du banquet tandis que les serviteurs s'agitaient, faisant des allers-retours dans tout les sens, de la cuisine à la grande salle, du hall aux chambres. Tous entrèrent dans la grande salle et prirent places, la pièce était éclairée comme en plein jour, des bouquets de fleurs étaient accrochés aux murs et disposés sur les tables qui elles formait un carrée parfait. Au-dessus de chacune d'elles se trouvaient les armoiries de chaque maisons des îles boucliers. Ameria apparus et Garth, qui buvait dans un verre manqua de s'étouffer en voyant sa sœur, les autres nobles eurent quasiment la même réaction. Elle portait une magnifique robe verte et rouge, incrustée de dentelle blanche, elle pris alors place aux cotés de sa jumelle qui ne cachait guère sa surprise. Garth repris ses esprits, satisfait de voir qu'Ameria pouvait porter autre chose qu'une armure, puis le repas commença, et il relata à tous ce qui se passa à Dorne, les prises de Lancehélion et des Météores, les rares combats, il laissa Lia relater les négociation du traité de paix, puis repris en abordant le retour des Allyrion.

-Hum, dit lord Houett, cela est derrière nous à présent, puisque lord Tyrell nous a autorisé à retirer nous troupes.

-Tss, grommela Hargan, frère de lord Grimm, il aurait surtout dut nous donner l'ordre de brûler les places fortes dorniennes pour faire un exemple !

Sur ces mots, son frère lui donna un coup de coude en lui lâchant un ; "Tient-toi !"

-Je pense que l'on peut s’estimer heureux que vous ne soyez pas un seigneur, dit Lia, avec des gens comme vous nous serions tous pendus et nos places fortes des ruines.

-Allons, allons, intervint Daella, comme l'as dit lord Houett c'est derrière nous tout ça, concentrons-nous sur nos maisons à présent. Lord Grimm, comment va votre fille ?

-Eh bien, nous lui cherchons un mari sur le continent, lui répondit-il, mais elle ne semble guère disposé à quitter le Bouclier Gris.

-Ho... Nous connaissons ça. Soupira Garth.

Ses sœurs et son frère le foudroyèrent du regard, ce qui provoqua quelques rires chez leurs invités.

-En tout cas, ce repas n'a rien à envier à ceux que l'on pourrait nous servir à Hautjardin. Lord Tyrell devrait nous envoyer ses pupilles pour qu'ils puissent en profiter. Dis lord Grimm.

-Pour qu'on puisse leurs apprendre à se battre au passage ! Ricana Hargan.

-Qui plus est, votre jeune frère n'est pas justement pupilles la-bas ? Demanda lady Houett à Daella.

-Effectivement, il est vrai que ce serait une occasion de le revoir.

-J'en parlerai à lord Tyrell en temps voulu. Dis Garth. ce n'est pas comme si c'était capital.

La discussion se poursuivi de manière plus ou moins séreuse abordant les sujets des plus banals aux plus complexes, cependant, les palabres commencèrent à agacer Ameria qui se leva d'un seul coup en s'exclamant :

-Qui se laisserai tenter par un concours de boissons mes seigneurs ? Cinquante dragon d'or à celui qui arrive à me faire rouler sous la table !

Les fils Houett et Hargan ne cachèrent pas leurs enthousiasme, et s’installèrent devant Ameria avec chacun un pichet. Garth, lui, se frappa violemment la tête consterné par l'attitude de sa sœur, pendant ce temps Lia pris une bourse des mains de Talbert en disant : -Je t'avais bien dit qu'elle tiendrait pas jusqu'à la fin.
Daella souris, gênée et ajouta timidement :

-Au moins elle aura tenu une bonne partie du repas...

-C'est vrai qu'elle nous a habitué à bien pire. Soupira lady Grimm.

Garth se pencha vers son frère et lui souffla : -Surveille la moi, empêche la juste de rouler sous la table comme elle dit.
Talbert acquiesça et se dirigea vers sa sœur. Lia se leva et dis : -Mesdames, puis-je vous proposer de venir visiter notre jardin ? Même de nuit il reste magnifique et sa nous permettra de prendre l'air.
lady Houett et lady Grimm acceptèrent et se levèrent avant de se diriger vers le jardin, guidées par Lia.

Garth, Daella ainsi que les deux autres seigneurs des îles boucliers s'assirent cote à cote.

-Votre père n'est pas présent ma dame ? Demanda lord Houett.

-Malheureusement non messire, son état l'a obliger à se coucher tôt. Répondit-elle.

-Dommage j'aurai bien aimé le revoir...

-Peut-être le pourrait vous demain, mais nous préférons éviter de vous l'affirmer. Lui dit Garth.

Lord Grimm fronça les sourcils et fixa le seigneur du Bouclier de Chêne : -Outre le soucis que vous vous faites pour votre amis d'enfance, il me semble que autre chose vous trouble...

Lord Houett but son verre cul-sec avant de répondre : -Vous vous direz surement que ce n'est que l'inquiétude d'un vieillard mais je me méfie des fer-nés, que nous rentrions en conflit avec eux prochainement ne m'étonnerait pas.

-Les fer-nés sont en Essos. Dit lord Grimm

-Pas tous... Grommela le vieux seigneur.

-Suffisamment, répondit Daella, le peu d'homme qui reste aux îles de fer ne sont pas assez nombreux pour nous inquiéter et quand bien même, ils n'ont pas attaqués les cotes westerosis depuis longtemps. Pourquoi le feraient-ils aujourd'hui ? Surtout chez nous, ils trouveront une énorme résistance pour un butin misérable.

Garth se tenait la tête, songeur, avant d'ajouter : -Vous craignez les fer-nés avec raison après tout ce sont nous ennemis héréditaires. Mais moi je crains pour la suite des événement à l'Est.

Ces mots installèrent un silence, très vite troublé par le rire tonitruant d'Ameria qui venait d'envoyer déjà deux adversaires au tapis. La fêtes continua jusque tard dans la nuit, quand chacun fut coucher toutes les étoiles étaient déjà apparus depuis longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Le Bouclier du Sud Empty
MessageSujet: Re: Le Bouclier du Sud   Le Bouclier du Sud Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Bouclier du Sud
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Avez vous un bouclier "Spartiate" ?
» forgeur de bouclier
» bouclier divin
» [Résolu] Politique de l'ombre et bouclier de papier
» Bouclier Entraînement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Megalovania :: Le Trône de fer V2 :: Bief-
Sauter vers: