Le forum des MVs, des JDRs et des Mégalos !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les feux de l'amour

Aller en bas 
AuteurMessage
Zopiros



Messages : 2
Date d'inscription : 29/10/2017

MessageSujet: Les feux de l'amour   Lun 5 Fév - 21:37

Le mariage des deux plus belles personnes à Westeros, n’en déplaisent à certains, se devait de leur rendre hommage ; peu d’évènements virent défiler autant de monde venu de tout le continent. Toute l’aristocratie était si absente tout du moins représentée pour les noces qui s’étalèrent sur plus d’une semaine ; cette courte période décupla l’aura de pôle de Vilevieille. Il fut prévu que la poussière des routes ne s’arrêtera de virevolter au-dessus des voies qu’une dizaine de jour après le début des festivités. Le va et vient constant des charriots de vin de Dorne, d’épices rares importées, des différents bêtes qui donneront cuisseaux et cuissots, d’étoffes soyeuses, de cierges embaumants, d’encens à vapeur, de combustibles à brasero et de parfums cessa pour laisser bientôt place à la venue d’une troupe du Val venant du port amenant les fiancés accompagnés de plusieurs centaines de chevaliers Valois venus assister à l’union de leur suzerain ; peu après vinrent la famille, les invités, les intéressés, les curieux, les badauds, les artistes, les musiciens, les fous, les ménestrels, les bardes, les jongleurs, les cracheurs de feu, les mages, et toutes les personnes pouvant faire de cet évènement un mariage à la hauteur de la beauté de Villevieille et de sa pupille prochainement mariée.



Le premier jour fut consacré à l’accueil de tous ces invités, chacun se faisant annoncer à grand renforts de trompettes à pistons par leurs crieurs. Au cœur de la ville cernée par un ballet de poussière se mettait en place une danse d’armoiries, c’était à qui portait son étendard le plus haut, à qui s’annoncerait avant l’autre. Une fois chacun annoncé on vit émerger les différentes personnalités de chaque maison, à chaque grand nom s’associait des visages connus et reconnus dans l’aristocratie. Les visages s’alignant cela marqua le début des festivités, les grands halls ayant déjà été décorés et apprêtés tous purent se réunir dans le banquet qui ouvrait ces noces. Quelque soit leur place à la tablée les convives avaient accès à une variété de mets exotiques comprenant crocodiles des marais, éléphants-nains de Volantis et zèbres de l’est.



Le deuxième jour s’ouvrant sur une partie de chasse pour les plus grands noms présents le repas fut constitué des différentes prises faites durant la matinée ; chacun y trouva son compte parmi les différents chevreuils, sangliers, cerfs présents aux différentes tablées. Cette journée fut aussi celle de la cérémonie de mariage des deux intéressés. D’une surprenante sobriété contrastant avec le reste des festivités la cérémonie dura une petite heure où les familles vinrent donner leur bénédiction et où les rites communs furent prodigués. Une fois la cérémonie accomplie les festivités reprirent de plus belle dans les halls. Les braseros furent allumés, les encens cendrés, les bouteilles ouvertes et les jours qui suivirent ne furent qu’une fête permanente où l’esprit de joie unissant les deux mariés put duement s’incarner.



Les festivités furent néanmoins interrompues par la réception de lettres décrivant la crise ayant survenue dans le Val les jours précédents l’accueil des corbeaux. Inwald Royce, directement concerné convoqua alors toutes les personnes présentes au mariage. Une fois les encens ayant arrêtés de faire effet c’est d’une voix grave et emplie de tristesse qu’il prit la parole : « Nous avons eu vent de la terrible tragédie qui s’est déroulée dans le Val et c’est en deuil que j’annonce aux rares personnes n’ayant pas entendu les nouvelles que mon suzerain est décédé. Nous avions nos différends mais sa mort brutale n’était pas le dénouement que j’espérais à nos désaccords. Cependant l’heure n’est pas encore au deuil, son héritier n’ayant toujours pas refait surface c’est un avenir empreint d’instabilité qui s’annonce pour le Val. Alors que nous pensions pouvoir nous remettre de la guerre une seconde se profile à l’horizon. Les menaces et les ultimatums fusent à l’heure où je vous parle. Chacun tente d’asseoir sa légitimité sur un titre et un trône encore chaud de leur ancien détenteur. Les mêmes qui nous ont plongés dans les affres de la guerre revendiquent un titre sur lequel ils n’ont aucun droit légitime. Le peuple Valois est un peuple fier qui ne tolérera aucun étranger sur le trône. Je vous demande donc de me venir en aide pour défendre tout ce que dont vous avez pu profiter ces quelques jours durant. Je me rends aussitôt dans le Val en demandant le soutien de mon nouveau beau-frère. J’en appelle à votre soutien qu’il soit militaire, financier, ou même un simple soutien prononcé. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les feux de l'amour
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Megalovania :: Le Trône de fer V2 :: Le Val-
Sauter vers: