Le forum des MVs, des JDRs et des Mégalos !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dessous des cartes : Tour 7

Aller en bas 
AuteurMessage
Maitre Chêne
Admin
avatar

Messages : 179
Date d'inscription : 13/11/2016
Localisation : Fort-Chêne

MessageSujet: Dessous des cartes : Tour 7   Lun 8 Jan - 1:39

Nier l'importance de la réputation et du prestige d'un chevalier revient à oublier le poids du petit peuple dans l'échiquier politique des Sept Couronnes ; politiquement, militairement, diplomatiquement, il s'agit d'une qualité essentielle que d'être aimé.

Voici donc une liste des cinq chevaliers les plus vertueux dans l'imaginaire du petit peuple :
Spoiler:
 

Capitale et Gouvernement



Pourquoi donc un Port Réal si calme après plusieurs mois de remue ménage? Probablement une des plus grandes réussites du gouvernement Velaryon aux yeux des lords, l'éradication de la criminalité de la ville fut menée par Waymar Massey, homme de fer qui s'imposa après le départ d'Hoster Targaryen en prenant la tête du parti de Peyredragon, qui depuis soutien (mollement) le gouvernement Velaryon. Son irascibilité et sa politique de centralisation fait peur, et son échec à détruire intégralement la Guilde des Voleurs nuancent le tableau, mais il s'agit désormais du second personnage le plus influent des Terres de la Couronne.
Il a, afin de marquer la fin d'une période de chaos particulièrement violente, tué, arrêté et pendu (dans cet ordre là) 77 membres de la Guilde des Voleurs aux sept portes de Port Réal. Son chef a été, selon les propos du Guet, arrêté dans l'affaire, clouant pour de bon 50 ans de criminalité ouverte dans Port Réal.

Mais les troubles ne semblent pas s'arrêter définitivement pour autant. Si dans la foulée, la Dame d'Argent quitte la ville, des personnages mystérieux s'agitent ; Qohorik selon certains, Norviens selon d'autres, leur présence relève sans doute de la rumeur, mais il est rare de voir des étrangers vêtus de manière aussi atypiques s'éparpiller dans la ville.

Pour clôturer le tout, l'arrivée à Port Réal de deux frères des plus étranges, Alyn et Othell Jast, deux chevaliers à l'honneur douteux mais la lame certaine, accusés sans suite du meurtre et du viol d'un de leurs frères ainés.



Dernier fait, et des plus comiques, mais le Donjon Rouge se réveilla à la fin du neuvième mois de 328 avec une petite surprise, une semaine après le retour de Lord Baratheon ; suspendue à la tour en face des appartements du Maitre des Chuchoteurs Aegor Bracken, une immense tapisserie... aux effigies Nerbosc.
Faut pas se bracker comme ça Smile

Sept Couronnes

Un vent de paix souffle ; après presque deux ans de tensions continue, il semblerait que la situation soit désormais tout à fait paisible. Le conflit entre les grandes maisons que tout le monde sentait approcher depuis presque trente ans n'est pas venu, malgré plusieurs crises gravissimes. Bien que le pouvoir central ne réussisse pas à s'imposer juridiquement et que de grands partis demeurent, l'autorité centrale réussit à se maintenir comme médiateur et à conserver l'intégrité des grandes alliances.

Comme annonciateur de la paix sur laquelle s'ouvre l'année 329 qui est désormais de plus en plus proche, l'été semble revenir. Tous les joueurs du sud excepté les Îles de Fer profitent d'un impôt rehaussé de 10% (non cummulable avec celui du T5). Le Nord et le Bief gagnent 20%, Tyrosh 35%. Puisse cette prospérité durer.
De plus, les vents favorables et les tensions à l'est favorisent le commerce ; les Hightower, Manderly et Lannister profitent d'un revenu augmenté de 50% pour trois tours.

Cités Libres



Un renouveau politique s'installe en Essos. Si le Seigneur des Mers de Braavos ne semble pas vouloir mourir de son âge avancé, le Triarche Melaquo Vhalassar a lui connu des funérailles somptueuses. Dirigeant officieusement la ville depuis presque vingt ans au poste de triarche, son seul rival connu, Malaquo Faenyris, a laissé un fils qui succède aujourd'hui au défunt Vhalassar. Chyro Faenyris est un de ces hommes neufs de la politique Volantienne, issu de lignées prestigieuses mais doté d'une carrière atypique, passé par la diplomatie et l'administration plutôt que le commerce et les armes. Sera t-il un réformateur à l'image de son père ou bien un conciliateur comme son prédécesseur? Il est en tout cas certain que ce jeune homme influent occupe une place prédéterminante dans la reconfiguration des pouvoirs à l'est.

Car avec la chute de Yunkai et Meereen, Astapor ne tardera pas à tomber, désertée par plusieurs de ses maitres esclaves qui prennent la fuite pour Qohor en emportant avec eux toutes leurs légions d'Immaculés, tandis que Mantarys, Tolos et Elyria forment une confédération officieuse, actuellement en pleine discussion diplomatique avec la Nouvelle Ghis, dont l'empire reformé s'ouvre sur une période d'incertitude, ses conquêtes étant instables ; et ce à l'image du commerce d'esclave, qu'elle a grandement perturbée. Incapable d'obtenir l'alliance de Quarth, l'empire Néo-Ghiscari pourrait bien vite se retrouver isolé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://megalovania.forumactif.com
 
Dessous des cartes : Tour 7
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Megalovania :: Le Trône de fer V2 :: Le Jeu des Trônes-
Sauter vers: